Des sextoys au menu d’un restaurant de burgers

Par le 5 octobre 2014 à 0:08

Mathias Kaer a l’air d’avoir bien saisi ce que les  hommes aiment le plus et en a joué pour garantir la réussite de son restaurant de burgers au Danemark, le Hot Buns.

Des burgers appétissants accompagnés de bières bien fraîches, le tout servi par des serveuses sexy. Le Hot buns ne s’est pas arrêté là, mais a opté pour un petit spécial maison dans son menu, qui n’est pas pour le moins probable. Il offre à sa clientèle des sextoys au choix tous les week ends.

Non, chers lecteurs, vous n’avez pas un esprit tordu, ce restaurant de Fast Food ne se contente pas de se distinguer à travers les tenues très sexy de ses employées seulement, il pousse la provocation et propose à ses clients un assortiment de sextoys tous les Vendredis et Samedis soir; Hot Buns offre même dix anneaux péniens aux dix premiers consommateurs masculins et des vibromasseurs aux dix femmes arrivées en pole position dans l’établissement pendant deux jours, et apparemment, la file est longue .

Mathias Kaer se confie au Huffington Post : «Le vendredi et le samedi soir, les gens ne veulent que deux choses : du sexe et de la nourriture. Nous combinons les deux».

Un véritable Happy meal !

hot-buns-burger

Sans-titre

Etudiante de 21ans en 4eme année à l'ENCG de Tanger. Une passionnée de la culture et de l'événementiel, je fais en sorte de vous apporter tout ce qui buzz dans ces deux sujets.

Les indémodables

11 signes qu'elle est une vraie michtoneuse

Ton guide pour devenir un vrai Gentleman

20 galères que tout insomniaque a déjà vécu

20 personnes que tu rencontres à la bibliothèque universitaire

9 types de taupins qu'on peut rencontrer au Concours National Commun

7 raisons pour lesquelles les gens se mettent en couple en hiver plus qu'à n'importe quelle autre saison

Les 20 maillots de bain les plus WTF

7 fausses idées que l'on a à cause du cinéma

10 choses que les gens font et que tu détestes mais que tu fais quand même

Les situations les plus embarrassantes qui nous sont tous arrivées - 2e partie