fbpx

Je suis une lesbienne marocaine et ma mère me pousse à me marier

Par

Je suis une jeune femme lesbienne de 27 ans de Casablanca. Une fille tout à fait normale. Pourtant ces derniers temps, je ressens une pression de plus en plus visible de la part de ma mère concernant le mariage.
Mon père n’a jamais abordé le sujet du mariage avec moi, par contre ma mère, depuis le jour de mes 25 ans, elle a commencé à faire des allusions.
La première chose qu’elle m’a dit quand j’ai soufflé ma 27ème bougie : “Tu as 27 ans. Tu as grandi. Il ne te manque qu’un homme dans ta vie”. Chose à laquelle j’ai répondu : “Je ne me marierai probablement jamais, et si je le fais, un jour, ça va prendre beaucoup de temps”.

Publicité

Traditions

Je veux lui faire entrer l’idée dans la tête, mais elle ce qu’elle veut pour moi en vrai, c’est cette stabilité, la vie de famille, un mari, des enfants. Elle a peur que lors de mes vieux jours, je me sente seule. Ma mère est très imprégnée des traditions marocaines, elle rêve de me voir dans un grand mariage de princesse. Elle craint de mourir avant d’avoir pris ses petits enfants dans ses bras. Maman me force la main, certes, mais ce n’est pas toxique.

Publicité

Pour le moment, je ne pense pas que je vais me marier. Ce n’est pas un objectif que je me fixe. Je peux vivre avec une personne sans me marier avec elle.

Déni

Je ne peux pas faire mon coming-out à ma mère. Elle est à mille lieux de se douter que je suis lesbienne. Elle est peut-être dans le déni. Pour elle, une fille lesbienne c’est forcément un garçon manqué qui a vécu des traumatismes dans sa vie et qui rejette les hommes.

Pour ma part, je ne suis pas très féminine, ni trop masculine. J’ai limite un style d’adolescent.
Par contre, je pense que mon père a des doutes. Il a dû en avoir au moment où je vivais avec mon ex et que je prétendais que c’était juste une amie que je ne voulais pas laisser seule. Un jour, si je décide de faire mon coming out, je le ferai sûrement à mon père. Il va comprendre. Il va l’accepter. Ma mère, c’est quasiment impossible de lui dire la vérité. Dans sa tête, être lesbienne c’est hram (pêché).

Je suis déjà sortie avec des hommes, mais ça remonte à longtemps. Maman les connaissait. Après, il y a eu une longue période où je ne parlais plus de mes relations. Maintenant dès qu’elle entend parler d’un homme dans mon entourage, elle essaye à tout prix de savoir si on sort ensemble. Je ne peux pas lui dire la vérité, ni inventer un scénario, puisqu’elle va vouloir rencontrer l’homme dont je parle (qui n’existe pas).

Je ne pourrais jamais me marier juste pour lui faire plaisir. Mais je me dis, peut-être un jour, quand je serai beaucoup plus âgée, je me marierai avec quelqu’un juste pour sauver les apparences. Mais ce mari-là saura la vérité et on sera un couple libre.

Ceci est un témoignage anonyme. 

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

J'imagine mon Maroc : Et si le système éducatif Marocain était en tête de liste ?

10 réflexes que tu as quand tu mets un appareil dentaire

Si Halloween était Marocain, comment seraient nos costumes ?

Je suis marocaine et lesbienne et voici comment je vis dans une société conservatrice

Quand les minions décrivent parfaitement ta vie

6 choses qu'un mec se dit lorsqu'il voit une fille en robe

13 bonnes raisons de ne JAMAIS visiter l'Égypte

Les 12 types d'ex qu'on a tous

8 profils marocains sur lesquels tu tombes toujours sur Tinder

Ces horreurs que nos parents nous faisaient porter quand nous étions enfants