fbpx

Les parents d’élèves de la mission française protestent contre les factures à payer

Par le 20 mai 2020 à 16:40

Vu le confinement instauré depuis le 20 mars dernier, la situation financière est compliquée chez plusieurs ménages, et certains se trouvent obligés de payer des factures colossales, y compris les frais de scolarité de leurs enfants, sans aucune réduction ou négociation en ces temps de crise.

Publicité

D’ailleurs, le Groupement des associations des parents d’élèves des établissements d’enseignement français au Maroc (APEK, API, CAPE, PEEP) proteste contre le payement entier des frais de scolarité du troisième trimestre inchangés soit les mois d’avril, mai et juin étant donné que la reprise n’est prévue au Maroc qu’en septembre prochain.

Publicité

Le Groupement fait savoir que les parents demandent une ajustabilité de ladite facture, et une mise à niveau et amélioration de l’enseignement à distance, ainsi qu’il ont exprimé un refus concernant les augmentations des frais sur les trois prochaines années.

Passionnée de lecture, d'écriture et de cuisine internationale. Mes passions sont mes priorités dans la vie ❤️

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 choses qui ont marqué notre enfance et qui nous manquent aujourd'hui

6 bonnes raisons de ne jamais appeler sa fille 'Meryem'

10 types d'étudiants qu'on retrouve à l'EMSI Marrakech

Tu es un (Vrai) R'bati ? Tu te reconnaîtras sûrement dans ces 10 points

Ces photos vous prouveront qu'il ne faut jamais se plaindre de l'école

Quiz : Quel type de personne es-tu en soirée ?

6 différences entre notre jeunesse et celle de nos parents

Confinement: 5 activités anodines du quotidien qui nous manquent

Casablanca il y a 100 ans, c'est ça...

10 signes que l'hiver approche