fbpx

Malgré son évolution, le Maroc demeure une société où l’autorité de l’homme prévaut !

Par le 18 décembre 2019 à 16:20

Quoique le Maroc soit parmi les pays Arabes les plus évolués en matière de droit des femmes, avec l’adoption de nouveaux cadre législatifs, la société garde sa pression patriarcale et religieuse.

Publicité

oprah winfrey GIF

Une étude réalisée par Oxfam et Rabat Social Studies Institute, révèle des faits intrigants sur le mode de fonctionnement des couples Marocains. L’échantillon choisi représente une population assez jeune, âgée entre 20 et 35 ans. Suite à une mise en situation, d’un homme contrôlant l’aspect vestimentaire de sa femme, 78% ont exprimé leur accord avec l’attitude du mari. A noter que 50% des interviewés étaient des femmes. Un tel contrôle des libertés est justifiable par l’autorité du mari, et même qualifié comme une responsabilité du conjoint. L’envers de la médaille témoigne notamment de l’évolution des mentalités, puisque le respect de la volonté sexuelle de la femme est amplement partagé par les jeunes interrogés (96%). Alors que dans la croyance populaire, en se basant sur des préceptes religieux, une femme n’est pas censée se refuser à son mari car cela relève d’un droit que la législation religieuse lui octroie. Et vous pensez-vous qu’un mari a le droit de dicter un code vestimentaire, ou de contrôler les libertés de sa femme ?

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

9 galères par lesquelles on passe avant de se trouver un appartement d'étudiant

6 messages hilarants de papas marocains

10 signes qui font de toi une VRAIE fan de foot

Ces 12 types de voisins INSUPPORTABLES

10 preuves que tu n'es pas né carnivore

Mawazine : Les 10 personnes que tu vas forcément rencontrer

8 nouveaux hôtels s’ajoutent à ceux dédiés à la quarantaine des voyageurs de la liste B

Saad Benjelloun, ce docteur marocain qui veut briser les tabous de la société

14 choses pour lesquelles tu appelles toujours tes parents

10 phrases que toutes les filles marocaines de 22 ans en ont marre d'entendre