fbpx

Mister Crazy, le rappeur emprisonné pour avoir cité l’hymne national dans ce clip

Sarah Benfdil

Par le 18 octobre 2014 à 22:40

Décidément, exprimer le quotidien de la jeunesse casablancaise, et marocaine par la même occasion, serait un crime au Maroc. La preuve ? La condamnation d’un nouveau rappeur marocain, à 3 mois de prison ferme, après des clips jugés offensants par le tribunal de première instance de Ain Sebaa.

Capture

Le rappeur en question est Othmane Atiq, un lycéen de 17 ans, connu dans la scène musicale sous le nom de Mister Crazy. Il a, à son compte, 3 clips vidéo, dont l’un a atteint un nombre de vues de plus d’un million sur Youtube. La particularité de ses chansons est que celles-ci traitent le quotidien cru et sans tabou de la jeunesse marocaine, avec violence, drogues et scènes de rue. Mais apparemment, ce genre de critiques n’est pas accepté au Maroc, et des crimes tels que « détournement des paroles de l’hymne national », « insulte à corps constitué », « propos immoraux » et « incitation à la consommation de drogue » ont été choisis par le tribunal pour condamner le jeune rappeur.

Le clip en question

Son autre clip ayant atteint plus d’1M de vues

Sarah Benfdil

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Les indémodables

8 choses qui n'arrivent qu'aux gens avec le teint blanc

12 objets qui vous replongeront dans votre enfance

10 stéréotypes sur les étudiants en littérature

20 types de profils marocains qu'on a tous vus sur Facebook

9 raisons d'adorer les trains marocains

9 'comfort food' qui vont te faire oublier que l'été est pour bientôt

10 bonnes raisons d'avoir un copain fumeur de cannabis

Tu sais qu'il s'agit de ton crush quand...

Le Guide du voyageur : Voyager moins cher, c'est possible

12 signes que tu dépenses beaucoup trop d’argent