Ramzi Boukhiam, premier marocain qui vient d’être qualifié pour les JO 2020

Par le 14 septembre 2019 à 18:11

Quelle fierté ! Le jeune surfeur marocain Ramzi Boukhiam vient de valider son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, étant le premier surfeur marocain à être qualifié pour ce championnat mondial.

Publicité

Il fait partie de ces surfeurs marocains qui font sensation à travers le monde et qu’il faut absolument suivre et vient de briller en étant le premier sportif marocain à valider son ticket pour les JO de Tokyo 2020, en ayant décroché une victoire avec un total de 14,50 points, ce vendredi, lors du 5e round de l’ISA World Surfing Games.

Publicité

https://www.instagram.com/p/B2YhLnAIUZT/

Natif d’Agadir, Ramzi est le seul représentant marocain en ce championnat mondial et vient de réussir un des plus grands exploits de sa carrière.

« Je voudrais remercier tous ceux qui me soutiennent, cela signifie tout pour moi! Je suis extrêmement ému et béni de me qualifier aux Jeux olympiques de Tokyo de 2020 pour représenter mon pays. Une première dans l’histoire du surf ! C’est juste le début et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour hisser le drapeau marocain au sommet. » a-t-il annoncé.

On lui souhaite un très bon courage ! 

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

5 îles que tu peux acheter au prix de ton diplôme de Grande École

11 idées reçues sur l'ingénierie et les ingénieurs

10 choses qui t’arrivent si tu sors avec un fan du Wydad

Voici comment détecter un client relou, plein de machakils, au restaurant

Le guide essentiel pour dépasser le premier jour des règles

Entretien: les 5 questions ridicules qu'on pose encore aux candidats

Les 10 photos les plus impressionnantes des 'RichKidsOfMorocco'

Quiz : Réponds à ces questions pour savoir ce que 2018 te réserve

6 signes du zodiaque qui font de merveilleux couples (compatibilité amoureuse)

15 types de personnes avec lesquelles on a tous déjà parlé sur les réseaux sociaux