fbpx

Top 10 des excuses pour éviter de sortir avec tes potes en fin du mois

Par

Le 5ème jour du mois, ton compte bancaire est aussi vide que ton réfrigérateur, et tu galères pour survivre. Alors quand tes amis décident soudain de profiter de la jeunesse et de la vie, tu cherches toutes les excuses pour ne pas les rejoindre.

Publicité

1. C’est la période d’exams et je dois bosser à fond pour valider

Une excuse valable même en septembre.

exams

Publicité

2. Ce soir je dors tôt, 9h30 je suis au lit, désolé

sleeping

3. Le week-end je rentre chez mes parents

Surtout si tu n’étudies/ne travailles pas dans ta ville natale.

parents

4. J’ai encore un énorme retard sur les séries, je dois tout finir avant les nouveaux épisodes

tv

5. Je dois faire les courses, le ménage et la lessive

Tu ne peux pas vivre dans la crasse après tout.

cleaning

6. C’est très fréquent d’attraper froid en ce moment, n’est ce pas ?

cold

7. Je suis un régime très sérieux, il est hors de question que je mange dehors

diet

8. J’ai déjà d’autres plans pour ce soir

Expectations…

party

Reality…

14797393_10211148909347029_162442110_n

9. Si tu veux attendre un peu, les soldes approchent

sales

10. Ou tu éteins tout simplement ton téléphone, l’abonnement aussi coûte cher

ariana-grande-phone-call-surprised-gif

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Les plus belles insultes de la langue française

Ramadan: Ce que vivent les stagiaires marocains

Quiz : Quel type de marocain es-tu pendant le ramadan ?

L'histoire derrière les couleurs des objets de la vie quotidienne

Qui est Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe marocain qui séduit New York ?

Voici pourquoi un groupe de trois amis est le meilleur

15 enfants star qui ont "Neville Longbottomed"

10 choses que tu te dis quand tu sais que tu vas travailler bientôt

7 bonnes raisons de jouer d'un instrument de musique

7 questions de recruteurs : Entre ce qu’ils disent et ce qu’ils veulent vraiment savoir