fbpx

Voici l’amère réalité qui se cache derrière un match international organisé au Maroc

Kenza Amri

Par le 13 août 2018 à 15:56 - 215 réactions

Hier soir, le tant attendu match de la finale de la supercoupe d’Espagne a secoué la ville Tanger… mais pas exactement comme on l’espérait. 

Publicité

Au programme : grandes équipes de football, joueurs célébrissimes, 45 000 places vendues… un match qui s’annonçait grandiose dans une ville en effervescence .

Publicité

Ce qui semblait être la parfaite occasion pour le Maroc de mettre en valeur ses infrastructures dédiées au sport et de prouver qu’il est bel et bien capable d’accueillir une compétition internationale d’envergure… n’a finalement pas fait l’unanimité, et les avis restent encore très mitigés.

La réalité en a déçu plus d’un…

Opération cache-misère

A la veille du match, le titre d’un article publié par le journal espagnol El Mundo faisait déjà polémique.

« Operación maquillaje en Tánger por la Supercopa: « Se llevan a los niños pobres para que no molesten » »,  que l’on pourrait traduire par « Opération maquillage à Tanger pour la Super Coupe: « Ils emmènent les enfants pauvres pour qu’ils ne dérangent pas ». En d’autres termes, les enfants des rues qui errent sans cesse à Tanger dans l’espoir de passer les frontières Espagnoles pour rejoindre l’Europe ont comme par hasard disparu à quelques jours de l’événement.

Un titre poignant qui en dit long sur une soupçonnée opération « cache-misère » visant à dissimuler une réalité contrariante et pouvant incommoder les supporters et les touristes, venus nombreux à Tanger en ce week-end de match. Une presse internationale qui ne prend pas de pincettes et lève le voile sur un match qui semble se jouer principalement sur les apparences.

La crise migratoire

De même l’article d’El mundo s’intéresse à l’impact économique d’un tel événement à Tanger en rappelant que « l’amitié entre l’Espagne et le Maroc ne traverse pas son meilleur moment. La crise migratoire nuit aux relations bilatérales. Par conséquent, cette approche, dans le domaine du football, est perçue d’un bon œil à la fois à Moncloa et à Rabat. »

« La police de Tanger formera un cordon de sécurité afin qu’il n’y ait pas d’imprévus pendant le match. Et ils surveilleront les plages pour éviter que des centaines d’immigrants rejoignent l’Espagne en profitant de la distraction du football. »

sport24info.ma

Comme rapporté par nos confrères de sport24info.ma, des tentatives de « Hrig » (migration clandestine) sous le car de Séville FC ont d’ailleurs été avortées. D’après la même source : « Les services de police de Tanger ont empêché, dimanche, plusieurs enfants et adolescents de s’infiltrer sous le car officiel de Séville FC, venant affronter le FC Barcelone dans le cadre de la Supercoupe d’Espagne, remportée par le club catalan. »

Des parasites gâcheurs d’ambiance 

D’autres parts, nombreux sont les supporters du FC Barcelone ou du FC Séville, venus des 4 coins du Maroc, qui se sont déplacés pour encourager leur équipe favorite et qui ont été déçus par le manque de civisme d’individus venus parasiter l’organisation de l’événement. Alors qu’ils s’attendaient à une ambiance conviviale

youtube.com farotv

…Et à un match joué dans la joie et la bonne humeur : sur la pelouse et dans les gradins ! 

youtube.com farotv

La réalité a été tout autre… 

Des barrières qui semblent faire office de « décorations » auxquelles personne ne porte attention, des individus qui sautent par dessus les murs… une vision d’horreur pour tous les supporters venus en famille ou entre amis pour passer du bon temps ensemble dans une ambiance sportive festive.

Une organisation largement critiquée par les supporters, notamment via les réseaux sociaux où les internautes n’ont pas hésité à exprimer leur colère, certains rappelant d’ailleurs que le Maroc ambitionnait d’accueillir la coupe du monde 2026.

On garde espoir, ce sera peut-être mieux la prochaine fois… 

Kenza Amri

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Les indémodables

Quiz : À quel point es-tu économe ou dépensier(ère) ?

11 types de fêtards qu'on connaît tous

Si toi aussi tu lèches le couvercle de ton yaourt cet article est fait pour toi...

Najlae et Rajae, ces deux mécaniciennes marocaines qui défient les stéréotypes...

Redécouvrez l'ONCF en 10 points

5 fausses excuses pour ne pas faire de la muscu

15 techniques de séduction innovantes adoptées par le Marocain

9 groupes de musique arabes dont on n'entend presque jamais parler

Mon beau Maroc : Ouirgane, la perle de l'Atlas

10 choses que nous faisons tous avant de nous coucher