10 signes qui prouvent que le Marocain et la violence font deux

Rhita

Par

Depuis la nuit des temps, des siècles durant, l’histoire entre le Marocain et la violence n’a cessé de prendre davantage d’ampleur, sans jamais connaître de chute. Il va sans dire que les deux protagonistes ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre : Ils vont de pair, ils sont complémentaires et soudés, presque siamois et voici pourquoi :

1. Le froid le frappe…

Kayderbou l’berd.

2. Le soleil aussi

Ou chemch

3. Il frappe un tour

Kaydreb doura.

4. Il frappe la nourriture

Kaydreb l’makla.

5. Il frappe avec le sommeil…

Kaydrebha b’ne3ssa.

6. Avec la course…

B’jerya

7. Avec le mariage…

B’tejouija.

8. Avec le voyage…

B’tsafira.

9. Et avec le bain…

B’te7mima

10. Les magasins le frappent jusqu’à ce qu’il tourne

L’7wanet kayderbouh 7ta kaydour.

Rhita

Amoureuse de la rédaction depuis mon plus jeune âge, je mets ma plume à votre disposition pour vous apporter le meilleur du net.

Les indémodables

Mesdames, réussissez votre tenue de soutenance en ces 6 leçons

8 films pour un weekend parfait

5 jeux auxquels tout Marocain avait joué durant son enfance avec un dirham seulement*

20 choses qui font de vous le sarcastique de la bande

6 bonnes raisons de ne jamais appeler sa fille 'Meryem'

12 compliments qui font chaud au coeur

Pessimiste et trouillard, on a tous un ami pareil

La Tour Eiffel et ses 1001 répliques

6 entretiens d'embauche auxquels il vaut mieux ne pas être candidat

Toutes ces phrases qu'une fille se dit quand elle veut acheter un maillot