Agressée dans le métro aux cris de Donald Trump, une musulmane se confie aux internautes

Par le 7 décembre 2016 à 21:01

drunk-men-screaming-donald-trumps-name-try-to-rip-off-muslim-students-hijab-on-subway-as-bystander

Publicité

A tout juste 18 ans, Yasmin est une jeune musulmane qui a tout pour elle. Brillante étudiante dans une prestigieuse école de commerce à Manhattan, Yasmin Seweid est née à Brooklyn, est de confession musulmane, et ce qu’elle a subi dans le métro New Yorkais, elle n’est pas prête de l’oublier !

Il est 22 heures, lorsque Yasmin monte dans une rame à la station 23e Street sur la ligne 6 à Park Avenue. Tout se passait bien, jusqu’au moment où trois hommes d’apparence bourrés, se sont mis à l’agresser verbalement. Les propos racistes se sont ainsi multipliés, laissant la jeune étudiante sans voix :« Tu n’as rien à faire dans ce pays. Va-t’en, sale terroriste et enlève ce p… de foulard ! »

Publicité

Sur son compte Facebook, elle se confie aux internautes :« Cela m’a brisé le cœur et traumatisée de voir que pas un des nombreux passagers présents n’est intervenu. Tous me regardaient me faire agresser sans bouger. Je me sentais démunie et sans défense. L’Amérique de Trump existe. J’en ai directement fait les frais hier soir. »

Jusqu’où « l’Amérique de Trump » peut-elle aller ?

Blogueuse dans l'âme, mais aussi très active sur les réseaux sociaux, je serai votre Super Buzz Woman en toutes circonstances. J’utiliserai ma curiosité à bon escient afin de vous offrir le meilleur du web. Because WELOVEYOU !

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 avantages de vivre tout seul

18 choses qui font de toi un vrai nageur

10 magnifiques photos rétro de danse classique

11 clichés qui prouvent que vous êtes un vrai Marocain

Voici les 8 meilleurs employeurs au Maroc en 2021

Top 10 des parfums de KitKat que nous n'avons pas au Maroc

Les acteurs de Games Of Thrones en mode Avant/Après

10 petites astuces beauté à utiliser au quotidien

12 types d'étudiants en période d'examens

12 types de marocains le jour de l’Aïd