Arrestation d’un violeur en série à Casablanca

Par le 19 février 2022 à 17:58 - 211 réactions

Cet individu avait abusé de plusieurs fillettes, âgées de 10 à 11 ans, et était devenu un véritable cauchemar pour les familles du quartier Sidi Moumen à Casablanca. Le360.

Publicité

Les services de police viennent de mettre la main sur un violeur en série soupçonné d’avoir violé plusieurs fillettes. D’après son surnom, « Moul Pikala », il utilisait son vélo pour faire tomber ses victimes dans son piège.
Ce sont les équipes du deuxième district de Sidi Moumen qui ont réussi à interpeller le présumé violeur en flagrant délit.
Les premiers éléments de l’enquête révèlent que l’individu s’est fait repérer plusieurs fois aux abords d’écoles primaires. C’était, semble-t-il, son terrain de chasse favori. Il avait mis en place un stratagème infaillible qui lui permettait de gagner la confiance des fillettes, avant d’abuser d’elles.
En effet, à chaque fois qu’il repérait une victime, il lui proposait de garder son vélo quelques instants, le temps d’effectuer une course. Une fois de retour, il entamait la discussion pour amadouer les petites. Il n’hésitait pas, à leur offrir de l’argent, ou d’autres cadeaux symboliques, avant de leur proposer de les emmener ailleurs afin de leur faire essayer son vélo. Malheureusement, une fois dans un lieu à l’abri des regards, les fillettes se rendaient compte qu’elles étaient tombées dans un piège.

Au moins quatre victimes ont été identifiées, âgées de 10 à 11 ans. D’autres fillettes pourraient avoir été victimes de l’homme, peut-être même dans d’autres quartiers casablancais.
L’individu est déjà connu des services de police. Il avait déjà été condamné quatre fois pour des faits similaires. Mais ses séjours derrière les barreaux n’ont pas semblé le dissuader de commettre ses horribles crimes, car à chaque fois qu’il est libéré, il récidive systématiquement.

Publicité

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

15 choses que seuls ceux qui sont nés dans les années 90s comprendront

8 endroits pour un rencard à Rabat à 0 dirhams

10 étapes par lesquelles tu passes quand tu n'arrives pas à dormir

35 affiches de campagnes de prévention les plus incisives

Top 11 des textos les plus sarcastiques

Cara Blanca, ce trésor enfoui au Maroc qu'il faut visiter cet été

Vent de nostalgie avec Princesse Sally qui revient sur Netflix

Voici pourquoi les hommes chauves sont les plus beaux

Photos : Voici les 3 maisons les plus chères au monde

9 bonnes raisons de ne jamais appeler sa fille 'Aicha'