fbpx

Un trafiquant de drogue enlève et viole une jeune fille à Casablanca

Par le 29 novembre 2021 à 17:17

Le Maroc doit redoubler d’efforts pour lutter contre les enlèvements, les viols et les abus sur les femmes et les enfants.

Publicité

La préfecture de police de Sidi Bernoussi à Casablanca a arrêté un trafiquant de drogue soupçonné d’avoir kidnappé, poignardé et violé une jeune fille dans le quartier de Sidi Moumen.Le quotidien Assabah a rapporté aujourd’hui que l’accusé a été déféré devant le bureau du procureur général la semaine dernière, qui l’a poursuivi pour enlèvement, viol et voies de fait sur la victime.

Publicité

L’agression remonte à quelques semaines lorsqu’une jeune fille est passée à côté du trafiquant de drogue, surnommé « Lamsaimer ». Il l’a suivie et l’a menacée avec une arme à feu pour l’accompagner dans un endroit isolé.La victime a résisté au trafiquant de drogue et a tenté de s’enfuir mais en vain, selon le rapport d’Assabah.Alors que l’homme tentait de la violer, la jeune fille s’est défendue et s’est mise à crier pour attirer l’attention des passants. Pour la faire taire, le violeur l’a poignardée au visage et a menacé de lui trancher la gorge.

Assabah rapporte que l’agresseur s’est enfui vers une destination inconnue après avoir violé la jeune fille.

La victime est alors allée directement porter plainte au commissariat de police judiciaire de Sidi Bernoussi et une enquête a été aussitôt ouverte pour retrouver le violeur.

Quelques jours plus tard, le violeur est retourné sur les lieux de l’incident pour reprendre pacifiquement ses activités de trafic de drogue.

La police a réussi à l’arrêter malgré une résistance farouche.

Il a ensuite été placé en garde à vue, où il a avoué ses crimes tout en affirmant qu’il avait été drogué lorsqu’il avait violé et poignardé la jeune fille.

Cependant, il a nié avoir l’intention de trancher la gorge de la victime lorsqu’il lui a mis le couteau dans le cou, affirmant qu’il voulait simplement la faire taire.

Cette affaire est le dernier de nombreux incidents similaires au Maroc.

L’année dernière, en septembre, le cas de Naima , une fillette de 5 ans portée disparue et retrouvée morte à Zagora, une petite ville du sud-est du Maroc, a déclenché une indignation nationale face à la maltraitance des enfants.

Au cours du même mois de l’année dernière, la police de Tanger, dans le nord du Maroc, a trouvé le corps d’ Adnane Bouchouf, 11 ans, enterré près de chez lui après avoir été kidnappé et violé.

Les deux incidents ont déclenché une vague nationale de protestations contre la pédophilie et la maltraitance des enfants, avec des activités et des citoyens ordinaires en colère appelant à davantage de protection juridique pour les enfants, y compris l’application de la peine de mort comme punition pour les crimes contre les enfants.

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résigné, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Top 19 des perles de la télé-realité française

13 bonnes raisons de ne JAMAIS visiter l'Égypte

17 phrases que toute fille marocaine a déjà entendues de sa mère

Quiz : Quel personnage de '9issem Ra9m Tamanya' es-tu ?

Les meilleurs plats marocains de notre enfance

9 'comfort food' qui vont te faire oublier que l'été est pour bientôt

9 des prénoms Marocains difficiles à porter à cause d'une chanson

10 fois où les Marocains se sont fait arnaquer

11 choses qui font la particularité de toutes les mamans marocaines 

Quiz : 8 squares pour savoir si ton crush t'aime ou pas