fbpx

Comment j’ai réussi à faire du Meal Prep malgré mes horaires de malade ?

Par

On s’imagine mal devoir faire du Meal Prep chaque jour, surtout quand la journée a été rude au travail. En même temps, faire le tour des restos à la recherche d’un plat qui nous donne encore envie devient une corvée quotidienne. J’ai donc décidé qu’il était plus préférable de cuisiner mes plats à la maison, plutôt que de devoir passer mes pauses déj’ devant les sites des restos et les pages de recommandations.

Publicité

1. Les fins de mois, je n’ai pas trop le choix

Du coup au début, je me motivais plus avant le salaire qu’après, par souci d’argent. Ça me faisait des économies jusqu’à ce que je prenne goût à cette nouvelle habitude et que je l’applique durant tout le mois.

Publicité

2. Mon estomac en a pris un sacré coup

À force de manger trop gras, trop épicé ou trop tout court, j’ai eu des soucis de santé allant de petites allergies visibles sur mon visage, à des maux atroces à l’estomac. Un petit régime improvisé m’a fait le plus grand bien et a atténué les douleurs qui devenaient insupportables par moments.

3. Mon compte bancaire est content… et moi aussi

Alors qu’il m’arrivait de claquer d’énormes sommes et le regretter instantanément, je me rends compte aujourd’hui que les courses hebdomadaires suffisent à couvrir mes trois repas de la journée, en économisant plus de la moitié.

4. Je découvre des recettes et j’en crée d’autres

Place à la créativité. Surtout la fois où j’ai manqué de noix de muscade et que je l’ai remplacée par de la cannelle…

5. Ma taille s’est affinée

Je pèse mes plats, je mesure les quantités et des fois, j’ai la flemme de faire les courses et je me contente de ce que j’ai. Voilà comment j’ai perdu du poids.

6. Je suis devenue plus disciplinée

Plusieurs soirées, j’ai résisté à l’envie pressante de me mettre sous la couette pour cuisiner mon plat du lendemain et d’autres nuits, j’ai cuisiné pour 2 jours. Je suis fière.

7. Ça m’évite la routine boulot – dodo

Et je commence à y prendre plaisir… Sauf la fois où j’ai oublié le plat au four parce que l’épisode était un brin trop long.

8. Des fois on se motive entre collègues

Comme ça, même les plus flemmards s’y mettent.

9. J’ai retrouvé le plaisir de manger dehors

Les sushis days sont de retour et les petits plats de mes restaurants préférés sont redevenus aussi bons que lorsque je les ai dégustés la première fois.

10. Les restes servent à improviser un dîner

La définition du bonheur, c’est de rentrer tard le soir et trouver de quoi manger.

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Publicité

Les indémodables

7 réactions improbables d'accusés lors de procès

7 astuces pour réussir son entretien Skype

Les 9 remarquables choses que les filles font avant la rentrée

12 raisons de croire encore au foot marocain

11 qualités qui font des littéraires, comme les scientifiques, de parfaits futurs paysagistes

10 types d’étudiants que l'on trouve dans une classe d’architectes

Messieurs, réussissez votre tenue de soutenance en ces 7 leçons

Avant/Après : Ton premier jour de boulot Vs 3 mois après

5 raisons d'essayer la detox numérique

9 choses qui caractérisent le 'mesmoum' de ta classe