Coronavirus: Voici la procédure d’enterrement des défunts au Maroc

Par le 3 avril 2020 à 16:16

La pandémie du Coronavirus impacte de nos jours des habitudes et rituels religieux. Dès les premiers décès au Maroc à cause du Covid-19, le ministère de la Santé a annoncé les mesures particulières pour les enterrements des décès liés au virus.

Publicité

D’après un document ministériel, les dépouilles des décédés suite au Covid-19 sont d’abord confiées à une équipe, constituée de représentants de la Direction régionale du ministère de la Santé et de ceux du Bureau Communal d’Hygiène (BCH), issus de la région dans laquelle le patient est décédé.

Publicité

Dans la morgue:

Après les rituels de toilette mortuaire qui se déroulent avec précautions d’usage afin de réduire les risques de transmission du virus, encore présent dans le corps du défunt, la dépouille doit être placée dans un drap mortuaire puis dans sac mortuaire étanche, hermétiquement clos. L’équipe en charge applique sur les surfaces du sac mortuaire un désinfectant fort adapté.

Après avoir placé le sac mortuaire dans un cercueil; la pièce dans laquelle s’est déroulée ce processus doit être intégralement désinfectée. Quant aux déchets, ils sont collectés selon les règles exigées par la filière du traitement des déchets à risques infectieux.

Vers le cimetière:

L’équipe, composée des agents cités avant, doit s’assurer du respect des mesures d’hygiène et d’isolement du corps, ainsi que la désinfection du chariot et du véhicule servi à son déplacement.

Au cimetière:

Veillant que l’enterrement se déroule rapidement, et dans le respect des normes d’hygiène, et de précaution d’usage. L’équipe en question doit poser le cercueil contenant le défunt à la profondeur habituelle, selon les rites déterminés par chaque confession, dans un endroit surveillé et sécurisé du cimetière, explique le ministère de la Santé.

Dans le domicile du défunt:

Les agents du Bureau communal d’hygiène veillent à la désinfection du domicile où a vécu le défunt.

Et pour la sécurité sanitaire des proches et des membres de la famille du décédé, ils ne peuvent, à aucun moment du procès, manipuler, embrasser toucher ou tenir le corps de leur cher disparu, selon les consignes de ce même département.

Passionnée de lecture, d'écriture et de cuisine internationale. Mes passions sont mes priorités dans la vie ❤️

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Voici l'histoire de Chadi, ce jeune marocain plutôt queer qu’homosexuel...

Réponds à ces questions et on te dira avec qui tu passeras la Saint-Valentin

16 choses qui caractérisent la Girlfriend fatale

8 rituels d’une fille marocaine après son retour du boulot

Voici comment la coccinelle est devenue porte-bonheur au fil du temps

Tu es le seul 'Otaku' et fan de la K-pop dans ton cercle d'amis ? Ceci est pour toi

10 paysages paradisiaques à visiter au Maroc cet été

6 adresses pour un afterwork réussi à Casablanca

Quiz : Ces 6 questions vont t'aider à avoir une idée sur ce que tes amis pensent de toi

15 types de colocataires qu'on connaît tous