fbpx

Deux applications permettant de bloquer les réseaux sociaux et Internet

Par le 11 mai 2012 à 14:59 - 18 réactions

Issu de l’Université de North Carlolina, un jeune doctorant chercheur Américain, nommé Fred Stutzman, a développé récemment deux applications, permettant de bloquer l’accès aux réseaux sociaux ou carrément la connexion à Internet.

Publicité

Il s’agit de « Freedom » et de « Anti-social » que le jeune web developper propose aux « webophiles » qui, par définition, n’arrivent pas à se passer de Facebook et autres réseaux sociaux en particulier, et d’Internet en général.

Ces derniers doivent ainsi payer $10 pour la première application qui supprime l’accès à Internet pendant 8 heure; d’ailleurs elle a été téléchargée au nombre de 350 000 fois. Tandis que la deuxième est au prix de $15, un prix plus élevé car elle bloque en fait l’accès aux réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter; 125 000 internautes s’en sont acquis. Dire qu’il était possible de résilier son contrat auprès de chez son opérateur, économiser de l’argent au lieu d’en perdre et devenir moins addict aux réseaux sociaux !

Publicité

Cette réalisation est survenue au moment où le jeune créateur a été interpellé par les moultes maladies liées à l’utilisation excessive d’ordinateurs, et donc d’Internet.

Jeune juriste de 21 ans et originaire de Salé, Sara Ajmi est étudiante en Master de droit à l’Université Mohammed V de Rabat Agdal.

Publicité

Les indémodables

Quiz : Mykonos ou Oued Laou ? À vous de deviner

10 fois où les Marocains se sont fait arnaquer

Les 7 plats les plus dangereux au monde

10 choses que seules les personnes petites de taille comprendront

13 incroyables habitudes des jeunes marocains connectés sur les réseaux sociaux

6 endroits que seuls les jeunes Casaouis reconnaîtront

15 choses qui t'arrivent quand tu arrêtes le café pendant une journée

Quand on est forcé de prendre le bus tous les jours au Maroc, voici 9 situations qu’on a dû certainement vivre

Quiz : Quel plat ramadanesque es-tu ?

9 types de taupins qu'on peut rencontrer au Concours National Commun