fbpx

« Grande évasion » : l’Espagne renvoie deux suspects au Maroc

Par le 14 novembre 2021 à 14:51 - 0 réaction

Les autorités espagnoles ont arrêté 12 passagers la semaine dernière après avoir fui un avion d’Air Arabia en Espagne, deux ont été renvoyés au Maroc pour des raisons inconnues, et les autres sont toujours en fuite.

Publicité

Air Arabia a confirmé que deux des 12 Marocains arrêtés pour l’évasion organisée à l’aéroport de Palma en Espagne vendredi dernier ont été immédiatement renvoyés au Maroc sur le même vol.Selon Europa Press, le rapport d’Air Arabia a révélé qu’après les arrestations, l’avion a décollé pour le Maroc au lieu de terminer son voyage vers la Turquie, avec à son bord deux des passagers arrêtés.

Publicité

 

À leur arrivée au Maroc, la gendarmerie royale marocaine a arrêté les passagers et les a inculpés de sédition. Ils sont en prison depuis lundi.Les personnes prenant la défense des deux passagers ont souligné le « traitement inégal » entre eux et le reste du groupe qui ont également été arrêtés mais sont restés en Espagne.La « grande évasion », qui était prévue sur une page Facebook marocaine appelée « Brooklyn », impliquait un atterrissage d’urgence après qu’un des passagers eut simulé les symptômes d’un coma diabétique.

 

Le passager fait actuellement face à des accusations de complot en vue de violer la loi espagnole sur l’immigration et d’encouragement à l’immigration irrégulière.« Il n’y a aucune preuve que l’incident soit lié au djihadisme », a indiqué le journal espagnol La Razón.

 

« Les individus arrêtés n’ont pas d’antécédents d’autres crimes, à l’exception de celui qui a truqué l’urgence médicale. Il a été découvert qu’il avait une demande d’un tribunal de Marbella à partir de 2020 », a ajouté le média espagnol.Les autorités marocaines ont fourni à la police espagnole des photographies de 13 des 24 personnes impliquées dans l’évasion.De son côté, la police espagnole traque les réseaux sociaux à la recherche d’informations pouvant conduire à la localisation des migrants irréguliers toujours en fuite.

 

Le gouvernement marocain s’est engagé à plusieurs reprises à continuer d’aider ses partenaires de l’UE, notamment l’Espagne, dans leur lutte pour endiguer les vagues de migrants irréguliers.Depuis 2017, le Maroc a empêché plus de 14 000 tentatives de migration non autorisée.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Vous rêvez de vacances à Bali ? On a trouvé pareil au Maroc

4 animes à ne pas rater sur Netflix

14 produits pour une fraîcheur instantanée

8 stéréotypes qu'a chaque Marocain en tête sur les soirées

9 fois où ton téléphone t'a sauvé 

6 spots de surfs à ne pas manquer au Maroc en 2020

7 faits qui prouvent qu'un orateur est un homme parfait

7 nouvelles de nos proches qui nous dépriment

13 bonnes raisons de ne JAMAIS visiter la Thaïlande

10 toilettes originales qui vous donneront bien envie d'uriner