fbpx

Il écope de prison ferme pour avoir insulté Abdelilah Benkirane…

Par le 24 août 2019 à 13:31

La nouvelle enflamme la toile. Le comédien marocain Said Sekkaki vient d’écoper de trois mois de prison ferme ainsi qu’une amende de 500 dirhams pour avoir insulté et menacé l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

Publicité

Tout aurait commencé, selon les informations rapportées par la presse locale, quand le jeune marocain, étudiant à l’Institut supérieur des arts dramatiques et de l’animation culturelle (ISADAC), aurait rencontré l’ancien chef du gouvernement en 2016 lors d’une pièce de théâtre, et lui aurait demandé de l’aide afin d’obtenir « une bourse d’étude vu sa situation sociale difficile ». N’ayant pas répondu à sa demande, même après l’avoir relancé après des années, Said serait devenu hystérique et a menacé l’ex-secrétaire général du PJD à travers des messages, tout en l’insultant et traitant de « chien. » Cette affaire a induit à son arrestation ce 18 août.

Publicité

Sekkaki a fini par écoper de trois mois de prison ferme ainsi qu’une amende de 500 dirhams.

Par ailleurs, selon d’autres sources, Said n’est pas le seul à être poursuivi pour « diffamation et injure ». Deux autres étudiants sont également détenus suite à une plainte déposée par Abdelilah Benkirane.

L’information a bien fait réagir les internautes…

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

9 bonnes raisons de voyager à Ifrane cet hiver

20 'Double standards' homme-femme au Maroc

17 choses que seuls les gens qui aiment l'hiver comprendront

Les plus beaux snaps vacances des Marocains autour du monde

Entretien: les 5 questions ridicules qu'on pose encore aux candidats

Quiz : Quel type d'étudiant es-tu?

15 types de profs que tu as forcément eu au lycée

Top 5 des meilleurs restaurants asiatiques à Casablanca

Top 10 des sandwichs sans pain

12 choses que tu n'aurais jamais faites sans ta voiture