J’avais tellement hâte de visiter la vallée du Paradis, mais c’était tout sauf un paradis

Par le 18 août 2016 à 21:49 - 868 réactions

Pendant que je planifiais mes 2 mois de voyage à des endroits que je n’avais pas encore eu la chance de visiter au Maroc auparavant, j’ai entendu parler de plusieurs lieux incontournables que je devrais obligatoirement visiter. Parmi ces endroits là : Chefchaouen, Akchour, Ouzoud, Ourika, Paradise Valley etc… J’ai vraiment aimé les petites villes et villages qui se trouvaient dans mon chemin. Tous étaient paisibles et semblaient si naturels. 14002352_1750496405221822_1683225691_o

Publicité

Une fois arrivée à la ville d’Agadir, tous mes amis marocains m’ont conseillé d’éviter de partir visiter la vallée du Paradis (Paradise Valley) «Parce que maintenant c’est l’été. Durant la période d’été c’est pas bien » disaient-ils. Mais que veulent-ils dire par ça ? C’est peut être la chaleur ? Je n’ai pas pris ce qu’ils disaient au sérieux et j’ai décidé d’y aller.

Nous avons arrêté la voiture dans un parking plutôt plein. La vue depuis le parking était prometteuse. À ce moment précis, j’étais vraiment excitée à l’idée d’y aller. Un endroit avec un tel nom comme « la vallée du paradis » ne pouvait être qu’extraordinaire.

Publicité

J’escaladais rapidement la montagne. Je n’étais pas du tout fatiguée, je m’imaginais déjà entrain de sauter dans cette eau claire, bleue et lumineuse.

Une fois arrivée à cet endroit que je voulais tellement découvrir, toute mon excitation a disparu. Ce que j’ai pu voir là-bas m’a laissée confuse et perplexe. Chaque roche était occupée par des jeunes hommes qui criaient et sautaient de la falaise. Aucune famille n’était présente ce jour là, aucune fille. La plus mauvaise des surprises, c’était les déchets. Ils étaient PARTOUT et lodeur était insoutenable. Alcool, nourriture partout, plein des cigarettes et des bouteille de plastique ont aussitôt changé mon désir de sauter immédiatement dans l’eau. Pas une seule poubelle était disponible, mais ça n’était pas une raison pour que tout soit aussi sale. J’y suis restée de 10 à 15 minutes, puis je suis partie de peur que quelqu’un vienne me harceler.

14002453_1750499708554825_714256878_o

Pour tout vous dire, j’aime beaucoup le Maroc et cette dernière expérience ne changera en aucun cas mon avis à propos de ce beau pays mais ce me qui rend folle, c’est plutôt la réaction des gens vis à vis de cette situation. Quand j’ai raconté cette expérience à mes amis, tout le monde m’a dit « on te l’avait déjà dit, la Paradise Valley, c’est toujours comme ça l’été » c’était quelque chose que tout le monde trouvait normale. Pour eux, il n’y avait pas de problème que ces endroits là soient aussi sales pendant la période d’été, parce que… c’est l’été. Dans quelques jours, j’irai faire un tour à la vallée d’Akchour et je vais voir si cette expérience se répétera.

Mon dernier post concernant ma dernière expérience a reçu beaucoup de soutien de la part des marocains qui veulent bien changer cette situation, j’espère que notre voix sera entendue par les responsables pour réserver la beauté du Maroc et améliorer l’état d’esprit pour un meilleur environnement et des meilleurs comportements.

Nadiya Kotvytskaya nous a raconté son histoire en Anglais. Ses propos ont été traduits en Français. Nadiya Kotvytskaya est une exploratrice ukrainienne basée au Maroc. Vous pouvez la suivre sur Instagram ou la contacter par e-mail : [email protected].

Étudiant en économie à l'Université de Rouen, curieux dans l’âme j'aime voyager et découvrir de nouvelles choses. Passionné de sport,de musique électronique et de cinéma. je m'assurerai de partager avec vous les buzz du moment

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 travelers marocains à suivre sur Instagram en urgence

J'imagine mon Maroc : Et s'il n'y avait pas de 'Tbrguigue' ?

10 aliments et boissons qui tirent leurs noms de l'arabe

10 festivals qui nous ont beaucoup manqué en 2020 au Maroc

Ces prénoms de filles marocaines qui s'écrivent de 36 000 manières différentes

10 bonnes raisons d’être célibataire

11 mensonges que tu as déjà sortis et que tu continueras à sortir parce que tu n'as tout simplement pas le choix

Vols de rapatriement Maroc : "On est rentrés avec plus de 20 places vides"

L'automne en toute sa splendeur autour du monde

One Night in Miami : La nuit du « Change is gonna come »