La numéro deux de Facebook vend ses actions depuis deux ans

Laila Ouazzani

Par le 2 avril 2014 à 16:20

Sheryl Sandberg, chargée des opérations de Facebook, et une des plus importantes actionnaires après Mark Zukerberg, a passé les deux dernières années à vendre la plupart de ses actions au sein du réseau social.

Elle rejoint Facebook en 2008 et gère le développment commercial, les relations publiques, les ventes, les ressources humaines et le marketing du site, et reste la salarié la mieux payée du groupe.

Depuis que Facebook a fait son entré en bourse en 2012, Sheryl Sandberg cède ses titres et se retrouve maintenant avec 17.2 millions d’actions au sein du groupe alors qu’elle en détenait 41 au départ. Cependant ses actions pèsent encore 1 milliard de dollars.

Les ventes étant étroitement controlées par la SEC (Securities and Exchange Commission), le dirigeant n’était pas informé du moment précis des transactions.

Mais pourquoi la numéro deux de Facebook vendrait ses parts ? Il y a de quoi se poser des questions quant à la viabilité du réseau social dont plusieurs analystes prédisent la fin depuis plusieurs mois.

Laila Ouazzani

Diplomée en Développement des Ressources Humaines de l’université Al Akhawayn. Grande fan d’Harry Potter, de Mangas, de Japanime et de lecture en général, passionnée d’écriture, de danse, de cuisine, et de voyage. Ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les sujets insolites.

Les indémodables

Les 9 types de filles avec lesquelles il ne faut pas sortir

18 casques/écouteurs originaux pour écouter de la musique

13 choses que toutes les filles 'girly' ont en commun

4 étapes diplomatiques par lesquelles le Maroc est passé pour réintégrer l'UA

12 phrases que tu dis tout le temps si tu as déjà étudié dans le système américain

10 raisons qui prouvent que les amis d'université sont ta 2ème famille

Les 11 pires imitations de produits

7 idées très utiles pour faciliter la vie aux étudiants

Ces 6 vêtements de mecs que les filles adorent piquer

8 types de vieilles femmes marocaines qu’on a tous déjà rencontrées