fbpx

La police marocaine nourrit les animaux errants

Avatar

Par le 10 avril 2020 à 13:01

Alors que les citoyens Marocains sont en pleine période de confinement imposée par le gouvernement, les animaux errants dans les rues sont à l’abri des humains, loin des voitures qui risquent de les blesser. La mauvaise nouvelle, c’est que les restes de nourritures se font rares et les animaux sont de plus en plus affamés.

Publicité

En effet, depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, notre absence dans les rues s’est particulièrement faite sentir chez les animaux errants/abandonnés. Les personnes bienveillantes pour partager quelques restes maintenant confinées, les animaux se sont soudainement retrouvés seuls face à la famine. 

Publicité

Heureusement, les forces de l’ordre ont fait preuve d’une grande générosité. Selon h24info, des policiers ont été surpris dans plusieurs villes du Royaume en train de nourrir les animaux errants, ce qui n’a pas manqué de toucher les internautes qui ont repartagé certaines images.

H24info

H24info

H24info

Tous autant que nous, les villes sont aussi le foyer des animaux. Les forces de l’ordre l’ont bien compris, et ils n’ont pas hésité à remédier a la faim grandissante dont souffrent tout les animaux errants.

Un grand bravo à eux ! 

Avatar

Influenceur instagram à mes heures perdues et voyageur dans l'âme, j'aide les jeunes a se dépasser physiquement. Vecteurs de créativité et d'expression, les réseaux sociaux sont ma vocation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Legzira parmi les 40 belles plages au monde

9 choses que fait une marocaine lorsqu'elle se fiance

À la découverte de Hamza Kadri, cet acteur marocain qui a percé à Hollywood

Top 20 des moments où on passe de la joie à la déprime en quelques secondes

10 bonnes raisons d'adorer Rachid El Ouali

10 fois où les Français auraient dû arrêter le français

5 recettes à moins de 20 dhs si tu es fauché(e) !

20 phrases que tu te dis quand tu fais le ménage

Les 7 erreurs qu'il ne faut surtout pas faire à la plage

10 stéréotypes sur les marocain(e)s né(e)s en 90s