fbpx

Les chiens errants ne seront plus abattus et empoisonnés au Maroc

Par le 13 novembre 2019 à 13:40

Après les nombreux abattages massifs des chiens errants au Maroc, et tueries atroces, ayant soulevé un tollé, et provoqué l’indignation des marocains, le ministère de l’Intérieur vient de trancher ! Il est, désormais, interdit d’utiliser les armes à feu ou encore les différents poisons afin de lutter contre l’augmentation de la population canine.

Publicité

Selon les informations rapportées par la presse nationale, le ministère de l’Intérieur vient de présenter un rapport qui révèle que plus de 60 millions de dirhams sont engloutis chaque année pour lutter contre les chiens errants, qui ne seront désormais plus abattus. Les rats et les cafards sont également concernés par ce budget.

Publicité

Les abattages massifs par tirs de feu représentent un réel danger, sans oublier que cela a provoqué l’indignation des militants de la cause animale au niveau national et international.

 

Désormais, l’Intérieur aura recours à d’autres alternatives, et d’autres voies seront explorées, afin de lutter contre les maladies, et le danger que pourraient présenter les chiens errants.

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Si tu as fait ces 6 choses, c’est que tu dois absolument avoir ta propre maison...

18 choses qui font de toi un vrai nageur

10 cadeaux qu'on a tous reçu d’une personne qui a été à l'Omra

Vidéo : Découvrez l'histoire du garçon qui pleurait à chaudes larmes en tentant de rejoindre Sebta

Et si des tableaux de peinture populaires parlaient en Darija ? - 2ème partie

14 signes qui prouvent que ton/ta meilleur(e) ami(e) veut sortir avec toi

14 questions à ne pas poser à un jeune étudiant

Ces choses auxquelles les femmes marocaines doivent réfléchir contrairement aux hommes

Ftour express : 6 recettes à moins de 30 min pour ceux qui habitent loin de leurs familles

Ces 7 résolutions que l'on se fait à chaque rentrée