fbpx

Le jeune derrière l’incident de l’Oasis n’est autre qu’un étudiant en médecine souffrant de troubles psychiatriques

Par le 2 novembre 2017 à 19:30

Nous sommes tous au courant de l’histoire du jeune homme qui a semé la terreur dans le quartier de l’Oasis. Lundi soir, les policiers n’ont pas tardé à lui tirer dessus et le dossier a été clos. Après quelques jours, d’autres nouvelles faisaient surface laissant plusieurs interrogations…

Publicité

D’après l’histoire, il s’agit d’un étudiant en médecine souffrant de troubles psychiatriques causées par le stress des études et de sa situation financière difficile.

Facebook/Medmar

Ces tristes évènements remettent sérieusement en question la santé mentale des étudiants marocains. En 2016, une étude publiée par le conseil national de l’Ordre des médecins, informe que 25% des étudiants en médecine se déclarent en état de santé moyen ou mauvais. Une enquête réalisée dans le même sens auprès de plus de 7 500 étudiants affirme que 14% d’entre eux déclarent avoir eu des idées suicidaires.

Publicité

Certes, ce jeune incarnait un danger pour lui-même et pour les autres et les policiers ont fait exactement ce qu’il fallait faire, mais en regardant cette vidéo plus attentivement, il n’en demeure pas moins que certaines questions restent sans réponses.

Je transporte mon monde partout où je me déplace. Grande rêveuse ! Entre art et ingénierie et pour le plaisir des mots je viens vous partager l’actualité avec beaucoup de créativité ♡

Publicité

Les indémodables

11 signes que tu dois le/la zapper

13 raisons pour lesquelles un R’bati n’aura d’yeux que pour une R’batia

Ces plaisirs de la vie quotidienne qui nous aident à résister

Les 10 types de personnes qui animent Snapchat

Un mariage de princesse bohème au cœur du désert vous dites ? Oui, c'est possible

9 choses qui font le bonheur des amoureux du football

13 idées qui te passent par la tête avant l'affichage des résultats finaux

8 signes qui prouvent que tu n'as toujours pas oublié ton ex

Top 17 des meilleures blagues courtes à la marocaine

J'imagine mon Maroc : Et s'il n'y avait pas de 'Tbrguigue' ?