Zamzami n’est pas le seul à exceller en matière de fatwas insolites

Par

zamazami-680x365

Les muftis de nos jours ont un sens de l’humour assez particulier. Détrompez vous, il n’y a pas que Zamzami excelle en matière de fatwas insolites ; plusieurs de ses confrères rivalisent d’originalité.
On a donc pensé à vous présenter le meilleur du pire des fatwas venues du Maroc et d’ailleurs.

Au Maroc :

– Le conseil supérieur des oulémas a décidé que toute personne musulmane qui change ses convictions religieuses n’a plus le droit à la vie. Une peine de mort sera donc appliquée en cas d’apostasie.

– Abdel Bar Zamzami, expert en fatwa décalées, affirme qu’un divorce est valable même si il n’a été déclaré que par SMS, ou sur Facebook. Il suffit que la femme vérifie que c’est bien son mari qui a envoyé le message. Il a également avancé, suite à l’affaire des adolescents de Nador, que les baisers ne sont qu’un « petit pêcher » qui n’est pas puni par l’Islam.

– Ahmed Choukairi Dini, quant à lui, a déclaré que les rapports sexuels entre époux sont Halal pendant une journée de jeûne. 

 

Et ailleurs :

– Les femmes musulmanes n’ont pas droit au cyclisme. Puisque selon Kamal Al Faidy, la selle du vélo peut les exciter sexuellement.

– Selon Ali Gomaa, mufti égyptien, les relations extraconjugales avec un préservatif sont halal.

– Abdullah Al Daud a déclaré que les parents devaient imposer le port du voile à leur fille dès l’âge de 2 ans.

– Muhammad Al Arifi, quant à lui, avise les mères musulmanes que leurs jeunes filles peuvent séduire leur père si elles sont sexy. Pour éviter toutes attraction entre la fille et son père, il n’est pas acceptable qu’ils s’isolent sans la présence de la mère.

– Les femmes doivent éviter tout contact physique avec les bananes et les concombres vu leur grande ressemblance avec les parties génitales de l’homme, une fatwa appartenant à un mufti anonyme basé en Europe selon DailyMail Uk.

– En Iran, la barre est placée plus haut, puisque la brillance de leur esprit analytique leur a permis de conclure l’existence d’une relation de causalité entre l’impudeur des femmes et les tremblements de terre.

– Izzar Al Attiyah, cheikh d’Al Azhar, a interdit qu’une femme travaille avec un homme à moins que celle ci l’allaite et devienne ainsi sa mère de lait.

Étudiante en gestion ayant un goût pour les chiffres. Avide de découvertes musicales et littéraires. Une jeune maladroite qui vit de livres et de poésie. Grande rêveuse et petite amoureuse de chocolat.

Les indémodables

Du ”Gueddid” au ”Boulfaf”, le Maroc après Aïd El Adha ne vous laissera pas indifférents

Un mariage de princesse bohème au cœur du désert vous dites ? Oui, c'est possible

Negafa, Guerrab... ces métiers propres à notre culture

Top 10 des pistes d'atterrissages les plus effrayantes

13 preuves que tu es (ou que tu as été) en école de commerce

Les 7 raisons pour lesquelles l'université marocaine est pire qu'une dictature

13 mauvaises choses qui nous empêchent d'être une bonne personne

Mode d'emploi : Comment énerver un Casaoui

6 choses que vous ignoriez sur l'été

12 covers incontournables de musiques clubbing