fbpx

Le Maroc revoit sa position par rapport au Cannabis

Par le 12 février 2020 à 13:37

Le Maroc se prépare bel et bien à revoir sa politique sur le Cannabis.

Publicité

Oui vous l’avez bien lu ! Selon les informations rapportées par la MAP, une réunion de coordination pour étudier les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le cannabis et les substances apparentés, notamment ses vertus thérapeutiques et médicinales, vient d’être tenue ce mardi à Rabat par la commission nationale des stupéfiants (CNS).

Publicité

Le Maroc est appelé « à voter, lors de la 63e session ordinaire de la Commission des Stupéfiants des Nations Unies (ONU), prévue à Vienne du 02 au 06 mars, les recommandations de l’OMS afférentes au cannabis et substances liées. »

Ces mêmes recommandations visent la reclassification du cannabis et ses produits dérivés, ainsi que que la préparation de la position officielle du Maroc par rapport aux recommandations de l’OMS sur le cannabis, la résine de cannabis et les substances liées.

Et ce n’est pas tout… 

La même source ajoute que le débat sera également axé sur « l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques et de traitement de certaines maladies ».

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

14 choses que faisaient les étudiants marocains après le versement des bourses

Top 10 femmes les plus puissantes de la planète selon Forbes

Les Marocains en tête des étrangers ayant obtenu la nationalité française

Photos : Quand le roi Mohammed V visitait le premier parc de Disneyland en 1957

Nous avons tous ce pote accro aux tutos Youtube : Voici comment le reconnaître

8 choses qui t'arrivent quand tu es en vacances alors que tous tes amis préparent leurs examens

Nos Instagram Awards : 21 photographes marocains à suivre absolument en 2021

17 problèmes que seules les filles aux cheveux bouclés connaissent

L'anxiété n'est pas une blague et ça mérite qu'on en parle

Et si on vous dit qu'on se lavait tous mal les cheveux ?