Méd’Ociation : Quand les étudiants marocains en Médecine nous parlent du Cancer de la Prostate

Par le 30 novembre 2016 à 0:17

« Movember », « No Shave November » est un mois dédié au Cancer de la Prostate. Ce mois est un mois qui nous renseigne mieux sur la chose, et permet de nous sensibiliser envers cette cause qui fait près de 10 000 décès par ans.

Publicité

Méd’Ociation, un groupe d’étudiants marocains en Médecine, nous fait comprendre ce que traversent ces hommes atteints du 4ème Cancer le plus mortel, à travers une vidéo de moins de 5 min pour encourager le dépistage.

Publicité

En effet, un diagnostic précoce peut permettre aux personnes touchées de se faire soigner le plus tôt possible et pouvoir éviter d’arriver à un stade où plus rien ne peut être fait.

Ce projet nous est présenté par Méd’Ociation, une association à but non lucratif, créée en 2011 par des étudiants bénévoles de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat, et SCORA, un organisme dédié à la Santé Sexuelle et Reproductive incluant le SIDA au sein de la Fédération Internationale des Associations d’Étudiants en Médecine (IFMSA).

Diplomée en Développement des Ressources Humaines de l’université Al Akhawayn. Grande fan d’Harry Potter, de Mangas, de Japanime et de lecture en général, passionnée d’écriture, de danse, de cuisine, et de voyage. Ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les sujets insolites.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

6 fois où 'Desperate bledardes' a parfaitement raconté notre vie

6 choses que les hommes veulent mais ne diront jamais

Qui est Lembawe9, ce youtubeur marocain qui détecte les graines de star marocaines ?

#FOODLOVER : Les 18 meilleurs comptes Instagram à suivre

15 signes qui font de toi un vrai R'bati

10 phrases que les Marocains en ont marre d'entendre à l'étranger

Ces dessins de super héros dans des situations 100% marocaines vont illuminer votre journée

8 personnes que tu retrouves lors d'un dîner de famille marocain

13 images qui nous rappellent la belle époque

10 choses qu'on s'est promis de ne plus jamais refaire mais en vain