fbpx

Vidéo : Selim Sbihi, ce jeune marocain devenu tétraplégique suite à un accident de plage à Bouznika

Par

On vous le dit souvent, avec de la persévérance et du courage, vous pouvez tout dépasser, même les plus grands obstacles de la vie. Tel est le cas du jeune marocain Selim Sbihi qui est devenu tétraplégique suite à un accident ayant changé sa vie. Toutefois, le jeune homme n’a pas baissé les bras et continue de se battre pour mener la vie qu’il désire.

Publicité

 

View this post on Instagram

 

Publicité

Visualizing my Future!🎈 📷@zbh_photography

A post shared by Selim♿ (@selimsbihi) on

Tout a commencé en juillet 2013 quand le jeune homme, âgé de 29 ans, a eu un accident.  À l’époque, Selim vivait à l’étranger, et avait débarqué à Bouznika pour des vacances, toutefois son séjour s’est soldé par une mésaventure ayant chamboulé son existence.

Le jeune marocain a plongé la tête dans le sable ce qui lui a provoqué une paralysie des quatre membres. Depuis, Selim est tétraplégique.

« Quand ma tête a été frappée contre le sable, je n’ai pas réussi à bouger. J’ai essayé, mais il n’y avait que mes épaules qui bougeaient. Heureusement mes amis étaient à côté. » nous a-t-il confié avant d’ajouter : « Ils m’ont injecté une piqûre de corticoides puis m’ont aussitôt transféré à la clinique. J’ai dû aller en France avant de décider de rentrer au Maroc, continuer ma vie avec mon handicap, après un traitement de 2 ans. »

Après avoir subi cet accident, le jeune homme n’avait pour objectif que de respirer. « À l’époque c’était un luxe pour moi de ne pas être en détresse respiratoire après ce qui m’est arrivé. » a-t-il souligné en ajoutant : « Avancer pour moi est une nécessité un besoin… Je me suis souvent dit au réveil : Selim tu as deux choix soit tu te lèves et tu prends soin de toi, soit tu te suicides. »

« Aujourd’hui, j’ai accepté l’idée que peut-être je ne remarcherai plus jamais… Je ne vois pas mon fauteuil comme un objet mais plutôt comme une extension de moi moi-même, il fait partie de moi et de mon identité. » a-t-il indiqué.

 

Malgré sa paralysie, le jeune homme a décidé de mener une vie normale, toutefois, un tragique événement vint le chambouler : Celui du décès de son père.

« J’ai perdu mon oncle qui souffrait d’un cancer, et par la suite mon père qui devait effectuer une simple opération. J’ai perdu ma sécurité et je commençais à me poser beaucoup de questions : Comment allais-je faire pour survivre ? » a-t-il indiqué.

Toutefois, le jeune homme n’a pas baissé les bras et a commencé l’improvisation théâtrale qui lui procurait énormément de bien et qui l’a aidé à établir de nouvelles rencontres. Par ailleurs, l’infrastructure non favorable aux handicapés, le regard des gens, ainsi que la précédente tragédie, lui faisaient presque regretter son choix… Mais il a fallu qu’il se charge de persévérance pour poursuivre son rêve dans le spectacle. D’ailleurs, il a connu un réel succès…

« Au fil du temps, j’ai compris que les gens ne savaient pas comment s’y prendre avec moi. Ce qui me gène le plus c’est lorsque je rencontre une nouvelle personne et qu’elle me pose cette question sans scrupule et qui n’a aucun sens : Il t’est arrivé quoi ? Ça me donne l’impression de devoir me justifier ! Ou parfois, les gens doivent jouer aux devinettes : Accident de moto ? On dirait qu’on joue à question pour un champion.  » a-t-il précisé avant d’ajouter :  « Je veux que les marocains ouvrent un peu leurs yeux et sachent que nous, les personnes souffrant d’un handicap, galérons par rapport à l’accessibilité au Maroc. Pour moi, il m’importe d’agir dans cette cause qu’est l’accessibilité, j’en fais une de mes priorités. »

Une nouvelle aventure commença…

Malgré les aléas farouches de la vie, le jeune homme qui a, depuis toujours, été passionné par le spectacle, a décidé de contacter des boites de production ainsi que des salles afin de concrétiser son projet et de dénicher des artistes marocains et étrangers pour les promouvoir. Toutefois, son aventure n’était point facile.

 

View this post on Instagram

 

Work in process 🎬 @f.kettani

A post shared by Selim♿ (@selimsbihi) on

 

« On ne me prenait pas au sérieux… J’ai galéré, mais je n’ai pas baissé les bras, je me suis donné les moyens, j’ai appelé des gens, des artistes et j’ai tout fait pour qu’on me réponde. La persévérance ça paie ! Louange à Dieu, j’ai pu faire mon spectacle qui était sold-out, et j’ai été contacté, par la suite, par plusieurs boites de production. Je suis content de ce que j’ai pu faire. Grâce à ce projet, j’ai réussi à sensibiliser plein de gens autour de moi et j’ai pu avoir un bon réseau de solidarité. Quand tu as un rêve, tu y penses tous les jours, et ça te fait vibrer à l’intérieur, jusqu’à ce que tu le réalises. »

 

View this post on Instagram

 

👑this feeling … When u think u own the stage and u dont wanna leave it !😂😂

A post shared by Selim♿ (@selimsbihi) on

 

« Il n’y a pas pour moi plus grande motivation que de voir que ma présence, mon intervention, mon point de vue aient pu avoir un impact sur quelqu’un pour lui permettre d’élargir ses propres horizons. J’ai besoin de sentir que je suis en perpétuel mouvement que j’évolue et surtout que j’applique ce que j’ai compris et appris de nouveau. L’envie de vivre à chaque fois de nouvelles situations, de me surpasser, ça me montre que les possibilités sont plus existantes que ce que je ne le crois. »

 

View this post on Instagram

 

Il a réussi à me dompter cette fois ci! 💦

A post shared by Selim♿ (@selimsbihi) on

C’est une véritable leçon de vie adressée par Selim Sbihi… Rien ni personne ne peut vous arrêter avant d’atteindre vos objectifs et vous en avez la preuve concrète avec ce jeune homme. Découvrez son témoignage poignant. 

HKAYTI - حكايتي - ما قادرش نتحرك ولكن قادر نحقق حلمي

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Les 5 plus belles cascades au Maroc

24 hôtels qui vous donneront envie de faire vos valises

10 objets du quotidien plus sales que les toilettes

Ces 9 types de personnes que tu vas retrouver pendant ce Ramadan

Réviser avec son meilleur pote, c'est possible ?

Comment reconnaître une 'Drama Queen' ?

8 choses que vous vivez si vous avez un parent prof

Tu sais que tu es maladroit(e) quand...

Tu sais que tu es un cinéphile quand...

7 galères de filles qui arrivent forcément avec cette canicule