Omar Massoudi, ce Marocain qui participe à la 21e édition du rallye 4L Trophy

Kenza Soulaymani

Par le 27 avril 2017 à 19:02

Marrakech s’apprête à abriter, en Février 2018, l’étape finale du grand raid 4L Trohy. De portée internationale, il s’agit, en effet, d’une aventure où prévaut la solidarité, l’humanitaire et l’esprit sportif.

Qualifié de l’un des plus grands raids européens, ce raid s’impose par le nombre de participants : Plus de 1446 équipages, soit 2892 participants. Vu son caractère humanitaire, il suffit, pour y participer, de déposer 10 kg de denrées non périssables. Ces denrées seront systématiquement remises à la croix rouge internationale.

Une aventure humaine qui va durer 10 jours et où seront impliqués de jeunes pilotes, 18 à 28 ans, issus de 1450 écoles, ces jeunes ne penseront aucunement à la vitesse puisqu’ils auront comme instructions d’arriver à bon port en toute sécurité.

Le jeune marocain Massoudi Omar, étudiant à l’université Rems Champagne Ardenne se dit très motivé par cette expérience humaine et que l’étape finale Marrakech, l’aurait beaucoup tenté. Parcourir les 6000 km à travers la France, l’Espagne et finalement le Maroc, serait pour lui, une grande première qui leur permettront, avec son coéquipier, d’arriver aux portes du désert marocain et aussi, d’aider l’association « Enfants du désert » en fournitures scolaires, matériels de sport et même financièrement pour une éventuelle construction d’écoles.

Kenza Soulaymani

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Les indémodables

5 faits historiques encore plus terrifiants que Game of Thrones

Top 10 des jeux mobile les plus insolites

8 bonnes raisons de se teindre les cheveux

12 choses qu’un 'me3gaz' sait très bien faire

5 recettes de cocktails sans alcool

9 signes qui prouvent que c'est un manipulateur

11 façons d'insulter une fille sans dire de gros mots

Comment reconnaître la période des élections communales au Maroc ?

7 séries marocaines qui vous rendront nostalgiques

Photos : Les marocaines comme nous ne les avions jamais vues