fbpx

Panne de Facebook et Insta : comment les marocains ont vécu le Bug du Web?

Par

Panne mondiale de plus de 7h de Facebook, Instagram et Twitter. Du jamais vu jusque là. Voici les réactions de quelques marocains privés de réseaux sociaux entre 17h et 1H du matin hier.

Publicité

 

« Je pensais que je n’avais plus de connexion. J’ai éteins mon téléphone, rallumé . J’ai vérifié mon Wifi. Je ne comprenais pas ce qui se passait.  En parlant à mon ami, on se rend compte que lui aussi a le même soucis. On a cru à un panne Maroc Telecom. Jamais je n’aurai pensé à une panne mondiale! » Ali, 22 ans.

Publicité

« Je bosse dans le digital. Facebook, twitter et Insta sont mon quotidien. Quand on a compris que c’était un bug mondial, la panique a été immédiate. La société s’est arrêtée de fonctionner. Vous vous rendez compte ? Je me suis cru au chômage pendant un moment. J’ai vraiment eu peur » Hatim, 29 ans.

« Je me préparais pour aller au resto. Je suis intagrameuse et le deal c’était de faire des storys bien sur. C’était bizarre. On pensait que ça allait dure quelques minutes. En voyant que ça ne s’arrangeait pas, j’ai commencé à paniquer .C’est mon gagne pain. C’est effrayant de se rendre compte que ça ne tien à rien, que tout peut s’arrêter du jour au lendemain » Zineb, 25 ans.

« J’ai vraiment cru à un attentat. Avec la pandémie, rien ne me surprend aujourd’hui. J’ai cru à la fin du monde vraiment. C’est stupide mais j’ai senti que ça allait mal. Que quelque chose d’horrible allait arriver. Je m’en fous de pas être connectés mais le fait que le mec le plus influent du monde soit hacké ne m’a pas réconforté » Jalil, 30 ans.

« C’était un bonheur de passer une soirée sans scroller le téléphone, sans avoir de notifications, sans être tenté. J’ai passé une soirée entre amis à discuter sans être gênée par les réseaux sociaux. Ça m’a fait du bien , j’avais l’impression d’être dans les années 2000 ». Leila, 33 ans.

« Je savais que j’étais accro aux réseaux sociaux, hier je me suis rendu compte à quel point et j’ai eu honte. Peur même. Je vérifiais mon téléphone toutes les minutes, je n’y croyais pas. Je voulais faire des storys, et voir d’autres storys. Je me suis sentie seule, vraiment seule » Manal, 18 ans.

« L’idée de ne plus communiquer comme je voulais avec mes potes m’a rendu dingue ! Je ne peux pas vivre sans whatsapp , c’est pas possible. Je crois que ma vie en dépend. Facebook je m’en fiche mais whastsapp. J’ai eu peur que ce soit internet le prochain bu. Vous imaginez? » Amine, 19 ans.

Oui, on imagine bien…

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 situations qui te rappellent que c'est Ramadan

8 bonnes raisons d'aller voir Cry Macho au cinéma

Le top 10 des stades au design impressionnant

10 types de personnes que tu rencontres à L'Boulevard

Top 10 des parfums de KitKat que nous n'avons pas au Maroc

Nous avons tous un pote 'm7eye7', voici comment le reconnaître

Si tu as fait 10 de ces 13 choses tu es né(e) dans les années 90

10 situations inévitables pendant la préparation d'un exposé

17 phrases que les filles rondes en ont marre d'entendre

9 choses à apprécier encore plus quand il fait trop froid