The Best Of All Worlds : un nouveau réseau social

Par le 28 août 2012 à 16:30

Le suédois Erik Wachtmeister, pionnier des réseaux sociaux, fait son come back après une absence qui a duré quatre bonnes années avec son nouveau réseau social  « The Best Of All Worlds ».

Selon son site officiel, « The Best Of All Worlds » regroupe 1% des internautes leaders dans leur domaine. Seules les personnes invitées auront le droit d’utiliser ce réseau social. Il rassemblera alors une communauté 2.0 intime, de confiance et ayant bon goût. L’application mobile est disponible sur iOS depuis juin dernier. Le site web a été lancé Lundi 27 août et sera au service de ses utilisateurs afin de trouver facilement leurs contacts, être plus proche de leur environnement, découvrir des gens, des passions,  des informations et des événements dans le cadre de leurs intérêts.
En mai 2012, Wachtmeister a envoyé 5000 invitations à des personnes bien choisies. En août, « The Best Of All Worlds » compte déjà 20000 membres.

« The Best Of All Worlds » n’est rien qu’une version améliorée de Facebook d’après Wachtmeister. Pourrait-il le concurrencer?

Étudiante en gestion ayant un goût pour les chiffres. Avide de découvertes musicales et littéraires. Une jeune maladroite qui vit de livres et de poésie. Grande rêveuse et petite amoureuse de chocolat.

Les indémodables

10 phrases que toutes les filles marocaines de 21 ans en ont marre d'entendre

18 phrases que tu commences à dire quand tu bosses dans la com' au Maroc

Pourquoi certaines personnes ont plus peur d’être en couple que d'être célibataires ?

9 situations que tu as forcement vécues avec tes parents

Le Marocain et Atay : 10 fois où cette relation était une meilleure histoire d'amour que Twilight

Pourquoi ignorer ces lettres qui sont adressées à vous, jeunes Marocains ?

Les Doodles d'un réalisateur belge font ravage sur Instagram

Ne dis pas que tu es graphiste si tu n'as pas déjà entendu une de ces phrases

8 situations que seules les personnes qui font plus jeunes que leur âge connaissent

5 bonnes raisons d’arrêter de se plaindre