fbpx

Vidéo: Dounia Batma interdite de quitter le territoire ? Elle réagit…

Par le 4 septembre 2019 à 11:12

La toile est enflammée depuis des jours suite à la suppression des comptes du fantôme des réseaux sociaux « Hamza Mon Bb ». Plusieurs rumeurs circulent sur d’éventuelles arrestations, toutefois aucune information officielle n’a été communiquée… Et Dounia Batma vient de se retrouver au coeur de l’actualité. Selon les internautes, elle aurait été arrêtée suite à un présumé lien avec le compte Instagram que redoutaient plusieurs stars et personnalités marocaines. Une rumeur qui l’a bien fait réagir…

Publicité

La star marocaine a tenu à s’expliquer via son compte Instagram afin de démentir ces informations. Dounia a, en effet, affirmé via un live, ne pas avoir été arrêtée, tout en n’ayant aucune relation avec l’affaire de « Hamza Mon BB ». D’autres internautes, et comptes sur Instagram ont même annoncé qu’elle serait interdite de quitter le pays…

Publicité

« Juste pour que vous le sachiez, je n’ai pas été arrêtée, et je ne serais jamais arrêtée. Mais qu’est ce qui se passe ? Qu’est-ce que vous avez ? » a-t-elle souligné avant de mettre un terme à cette histoire.

https://www.instagram.com/p/B1-DfNFnDec/?igshid=dyrkj952yfpg

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

5 comédies romantiques marocaines à voir absolument le jour de la Saint-Valentin

12 choses que les femmes enceintes font en secret

6 endroits où faire la fête à Casablanca à 0 dirhams !

10 choses qu'on fait tous chez nos grands-parents

5 bonnes raisons d'aller voir Eiffel, le film sur la Tour de l'Amour

Photos : Anthony, ce jeune Français qui s'est fait retirer le nez...

9 types d'étudiants que l'on retrouve dans un lycée marocain

10 preuves que la bouffe c'est 10 mille fois mieux qu'un mec/une meuf

8 bonnes raisons de se teindre les cheveux

Voici 3 entreprises marocaines qui figurent dans le top 100 des entreprises MENA par Forbes