fbpx
Advertisement

4 étapes diplomatiques par lesquelles le Maroc est passé pour réintégrer l’UA

Par

Il y a 32 ans, sous le règne de Hassan II, le Maroc quitte l’Union Africaine après qu’elle ait reconnue la fantomatique République Arabe Sahraouie Démocratique en lui accordant un siège dans ses assises. Dès lors, plusieurs États membres ont, tour à tour, demandé le retour de Rabat et l’exclusion de la pseudo République sahraouie. Après un parcours de longue haleine, hier à Addis Abeba, le Maroc est officiellement réintégré malgré la fervente opposition de l’Algérie et de l’Afrique du sud.

Publicité

Voici 4 grandes étapes diplomatiques par lesquelles le Maroc est passé pour réintégrer la formation panafricaine.

1. 2016, au sommet de Kigali au Rouanda, le Maroc annonce officiellement sa volonté de réintégrer l’organisation

Publicité

2. Pour augmenter ses chances d’adhésion, le Maroc multiplie les accords bilatéraux dans les régions subsahariennes, amorçant ainsi le rapprochement

Le Maroc se trouve dans la contrainte de gagner la sympathie d’au moins 28 pays africains, chiffre nécessaire lors du vote pour le retour.

3. Le Maroc change de stratégie en adoptant une nouvelle diplomatie d’ouverture

Toujours dans l’optique de réintégrer l’Union Africaine

5. L’entrée effective et officielle du Maroc, 55 ème pays membre du grand sommet africain après l’obtention de 42 voix sur les 54 requises

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Publicité

Les indémodables

Top 10 des excuses pour éviter de sortir avec tes potes en fin du mois

Tu as ta propre entreprise ? Ces 12 situations vont te parler

12 choses que tu vis quand tu es accro au sport

Quiz : A quel point es-tu accro à ton téléphone ?

Top 5 des restaurants les plus cosy à Casablanca

Mawazine : Les 10 personnes que tu vas forcément rencontrer

16 phrases qui rendent les profs fous de rage

21 types de personnes que tu rencontres au restaurant

8 films pour un weekend parfait - 2ème édition

12 signes qui prouvent que vous êtes un terrible colocataire