fbpx

7 fausses idées que se font les Marocains de la vie étudiante en France

Par

La vie étudiante en France n’est pas exactement ce que vous imaginez, certes ça reste une belle aventure, mais pas mal d’idées sont fausses, parmi eux :

Publicité

1. Que la fac c’est cool

Des amphis, des amphis et encore des amphis, ils sont peut-être plus propres et jolis que ceux du Bled, mais les cours magistraux en amphis sont aussi ennuyants qu’à la fac de ‘tri9 jdida’.

Publicité

 2. Que les français(e)s sont plus joli(e)s

Les français sont juste différents. Comme eux ils sont attirés par ce qui est différent, nous le sommes aussi.

3. Que tu es enfin libre

Ton voisin marocain te juge de son regard à chaque fois que tu allumes une cigarette, comme quoi on ne se sent pas dépaysé.

4. Que tu es assez riche

Oui ça c’est vrai, tu es riche chaque première semaine du mois. Le reste du mois est rempli de regret par contre (merci 3emi découvert).

5.Que ta vie nocturne est déjantée

Ton marathon Game of thrones restera une de tes soirées les plus inoubliables.

6. Que ta vie de célibataire ressemble à celle d’Harvey Specter

4 filles et un Jean plutôt.

7. Que tu te régales avec la gastronomie mondiale

A la fin du mois, tu commences un régime à base de 90% de pâtes.

Étudiant en économie à l'Université de Rouen, curieux dans l’âme j'aime voyager et découvrir de nouvelles choses. Passionné de sport,de musique électronique et de cinéma. je m'assurerai de partager avec vous les buzz du moment

Publicité

Les indémodables

8 profils marocains sur lesquels tu tombes toujours sur Tinder

4 sites fun pour réserver son voyage en ligne

Réponds à ces questions et on te dira avec qui tu passeras la Saint-Valentin

13 incroyables habitudes des jeunes marocains connectés sur les réseaux sociaux

14 choses que faisaient les étudiants marocains après le versement des bourses

13 bonnes raisons de ne JAMAIS visiter la Thaïlande

Ces 16 choses insupportables qui nous arrivent tous à la plage

12 bonnes raisons d'aimer ses cheveux bouclés

Quiz : Et si nous arrivions à deviner la pizza que tu préfères ?

À 21 ans, j’ai vécu ma plus grande dépression, et partir chez le Raki m’a traumatisé