fbpx

Côte d’Ivoire : 7000 marocains en passe de se faire expulser

Par le 20 janvier 2018 à 15:37

Pas moins de 7000 marocains sont en passe de se faire expulser de la Côte d’Ivoire. C’est tout du moins ce que rapporte Assabah, suivi de plusieurs médias arabophones.

Publicité

barlamane.com

La Côte d’Ivoire a donné à 7000 Marocains un ultimatum jusqu’en Février prochain pour régulariser leur situation. Le président de l’Assemblée du Conseil des Marocains Résidents en Côte d`Ivoire (ACMRCI) Ouazzani Chahdi, a déclaré que toutes les sollicitations faites par l’ACMRCI auprès de l’ambassade du Maroc à Abidjan et le ministère des affaires étrangères se sont soldées par un échec.

Aujourd’hui, des centaines de familles marocaines résidentes en Côte d’Ivoire, en situation économique précaire, se retrouvent dans l’embarras. Gérant très difficilement leurs dépenses de subsistance, pour beaucoup d’entre elles, elles n’ont pas les moyens d’assumer les frais administratifs inhérents à la régularisation de leur situation (5000 dirhams par personne).

Publicité

Mais qu’attend le Maroc pour réagir ?

Je suis passionné de nutrition et de gastronomie marocaine. Mon combat est de faire reconnaître que les deux sont complémentaires. Je suis également passionné de voyage et de découvertes, mais on dit que la plus belle chose à offrir au monde c'est soi. Alors j'aime les traditions et voue un culte déraisonné pour celles de notre pays.

Publicité

Les indémodables

L'Afrique à l'honneur pour la 3 ème édition du Morocco Mall Shopping Festival

Quiz : Quel(le) bloguer/blogueuse marocain(e) es-tu ?

Tu as un pote qui déménage en Europe ? Prépare-toi à cela...

12 choses qui démarquent un Marocain à l'étranger

4 pays où les Marocains peuvent démarrer une nouvelle vie !

Voici pourquoi toute jeune fille marocaine a déjà eu des envies meurtrières chez son coiffeur

10 signes que tu es accro à la musique

Et si on vous dit qu'on se lavait tous mal les cheveux ?

Tu sais que tu es étudiant en Finance quand...

7 choses que tu peux t'acheter au prix d'une bague de mariage