Don’t Let Mommy Know débarque à Casablanca avec Nico Morano pour une soirée électrisante

Par le 8 juin 2023 à 14:27

Publicité

La scène musicale casablancaise s’apprête à vivre un moment légendaire alors que Don’t Let Mommy Know (DLMK) annonce son arrivée à L’Eden Beach Club. La dixième édition de cet événement tant attendu sera marquée par les débuts fulgurants du DJ/Producteur belge de renommée mondiale, Nico Morano. Reconnu pour ses performances électrisantes sur les plus grandes scènes internationales telles que Tomorrowland, Voodoo Village et Extrema Outdoor, Nico Morano promet une soirée mémorable aux amateurs de musique électronique marocains.

Plongez-vous dans une atmosphère d’excitation, rappelant les soirées improvisées de l’adolescence, où le risque se mêlait à l’amusement sans fin. Don’t Let Mommy Know vise à recréer cette ambiance unique et électrique, et cette édition ne fera pas exception. En plus de la présence de Nico Morano, les DJs du collectif DLMK Black Candy, Jumeau et Meddy, apporteront leur talent pour créer une nuit époustouflante pour tous les passionnés de musique électronique présents.

Publicité

L’Eden Beach Club, un lieu emblématique offrant un cadre idyllique, se transformera en un véritable temple de la musique électronique, où les rythmes envoûtants et les mélodies captivantes fusionneront pour créer une expérience auditive inoubliable. Les amateurs de musique électronique attendent avec impatience cet événement exceptionnel, qui promet d’être un moment fort de la scène musicale casablancaise.

Ne manquez pas cette opportunité et réservez rapidement vos tickets sur ticket.ma

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 couples marocains mythiques

Hilarant : Les 8 meilleures affiches de Burger King dans la rue

14 petits mots d'amour à travers le monde

Nos 8 mensonges préférés quand nous étions gamins

Ces petites choses chez les mecs qui font totalement fondre les filles

Quiz : Es-tu vraiment dans la friendzone ?

Photos : Anthony, ce jeune Français qui s'est fait retirer le nez...

J'imagine mon Maroc : Et si les Marocains n'étaient pas pervers ?

12 problèmes des jeunes du 21ème siècle

Je suis Marocaine, je me suis fait avorter à six mois de grossesse, voici mon histoire