En 15 ans de prison, ce Palestinien est devenu père de quatre enfants

Par le 27 janvier 2022 à 14:09

Bien qu’emprisonné dans une prison israélienne et privé de relations charnelles avec son épouse, un Palestinien a trouvé le moyen de devenir père de quatre enfants sur une période de 15 ans, raconte-t-il dans une interview au média Palestinian Media Watch. Rapporte Ulyces.

Publicité

Rafat Al-Qarawi a été emprisonné en 2006, accusé de terrorisme lors de la deuxième Intifada contre Israël et condamné à 15 ans de prison. Le Palestinien a révélé comment il est devenu père de famille quatre fois durant cette période, sans jamais avoir eu de relations sexuelles avec sa femme. L’homme affirme être parvenu à sortir clandestinement son sperme, contenu dans des sachets de chips, qui étaient transmis à sa femme avant qu’elle ne se rende dans une clinique pour réaliser une insémination.
Interrogé par France 24, Louis Bujan, spécialiste de la santé reproductive au CHU de Toulouse, indique qu’il est « plausible » que la semence reste viable, malgré les conditions de conservation. « Tout dépend de la qualité du sperme dès le départ », explique le spécialiste, qui ajoute qu’il peut être conservé pendant plus de 24 heures dans un récipient. La pratique est semble-t-il courante chez les prisonniers palestiniens.
« Le prisonnier palestinien donne à sa famille cinq articles dans un sac. C’est comme si vous alliez au supermarché et que vous vouliez donner quelque chose à votre famille, un cadeau, des bonbons, des biscuits, du jus, du miel, tout ce que vous voulez », a déclaré l’ancien prisonnier palestinien. « Quand vous sortez pour la visite, le sac est avec vous.
Personne ne le touche, à part le prisonnier. Celui qui vient recevoir l’échantillon, c’est votre mère ou votre femme », explique-t-il avant d’ajouter : « Bien sûr, tout le monde avait son nom écrit sur son sac. La famille sort de la prison avec le sac et se rend au centre médical de Razan pour l’insémination. »

Publicité

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 bonnes raisons de visiter le parc d’attraction Sindibad

Le mouvement “hors-la-loi” se mobilise pour la victime du revenge porn

Les 10 chansons qui rendent heureux et c'est prouvé scientifiquement

21 choses qui nous rendent heureux instantanément

7 astuces bizarres de beauté qui vous sauveront la vie

Quiz : Réponds à ces questions et on te dira quelles résolutions tu devrais prendre en ce début d'année

10 choses qui caractérisent cet ami qui nous fait 'Chouha' partout

7 moments où nous détestons Facebook

16 choses qui t'arrivent quand tu es célibataire

6 prénoms très rares portés par des Marocaines et leurs significations - 3e partie