FICAM 2023 : Retour sur une édition pleine de surprises et de moments forts

Par le 14 mars 2023 à 10:56

La 21ème édition du Festival International de Cinéma d’animation de Meknès (FICAM) vient de s’achever après six jours intenses de projections exceptionnelles, de débats, d’ateliers de formations et de rencontres avec les plus grands professionnels du Cinéma d’Animation. On peut dire que ces six jours ont été placés sous le signe de la bonne humeur et de la convivialité !

Publicité

Parmi les moments les plus marquants, l’hommage spécial rendu à Kristof Serrand a marqué cette édition. Sa leçon de Cinéma nous a fait voyager dans les plus grands studios d’animation, et restera gravée dans les mémoires des festivaliers.

Le 8 mars, journée spéciale dédiée aux femmes de l’industrie du film d’animation, a également été marquée par le grand succès du Thé à la menthe avec… une rencontre riche en échanges d’expériences et de parcours.

Publicité

Le Forum du film d’animation au Maroc a connu un succès et un engouement indéniables pour la seconde année consécutive, notamment autour des nombreuses rencontres et tables rondes programmées au sein du forum.

Quant au palmarès, le jury de la Court’ Compet’ a octroyé le Grand Prix du Jury doté de 3000 euros pour le meilleur court-métrage à Stéphanie Clément pour son court-métrage Pachyderme. La Mention Spéciale du Jury a été décernée à Sofia El Khyari pour son court métrage L’ombre des papillons. Le prix du Meilleur film étudiant a été octroyé à Mohammed Babakoohi pour son film Feux.

Le Prix Jeune public Court’ Compèt, composé des élèves des cours de langue de l’Institut français de Meknès, a été attribué à C’est la mer à boire d’Eugénie Marguerite. Ecorchée de Joachim Hérissé a remporté le Prix du Jury Junior, composé d’élèves de la spécialité Cinéma du lycée Paul Valéry.

Enfin, le prix du public a été décerné à A cœur perdu de Sarah Saidan. Et le Prix du Meilleur long-métrage d’animation Long Compet’, doté de 2000 euros, a été attribué au film Dounia et la princesse d’Alep de Marya Zarif, qui a également remporté le prix du Public. On ne peut que saluer la qualité de tous ces films et la créativité des artistes qui les ont réalisés !

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

9 choses normales au Maroc mais qui paraissent super bizarres au reste du monde

Mon beau Maroc : Tafraout, Venus du Sud

22 raisons pour lesquelles on déteste l'été

9 choses qui hantent toute Marocaine durant Ramadan

From Startupper to Cancer Fighter, voici le livre de l'histoire inspirante de Hamza Aboulfeth

12 bonnes raisons de toujours rester heureux quoi qu'il arrive

Voici les 10 choses à faire pour être la pire Nssiba ou 3gouza

10 conseils pour dépasser le complexe du S1 et réussir vos études universitaires au Maroc

16 recherches Google complètement stupides qui vont vous faire mourir de rire

10 choses qu'on s'est promis de ne plus jamais refaire mais en vain