fbpx

Glory 80: le message de Badr Hari après l’annulation de son combat

Par le 22 mars 2022 à 9:41 - 144 réactions

Le combattant marocain Badr Hari a adressé un message à ses fans, suite à l’interruption de son combat contre le Polonais Arkadiusz Wrzosek, lors du Glory 80 samedi dernier. Rapporte lesiteinfo.com.

Publicité

Le deuxième round du combat était terminé quand des affrontements ont éclaté entre les supporters marocains et des hooligans polonais, poussant les organisateurs à annuler l’événement.
Sur son compte Facebook, Badr Hari a remercié l’organisation Glory, ainsi que ses fans. « Je voudrais remercier Glory pour la bonne organisation malgré tout ce qui s’est passé », a-t-il écrit.
Et d’ajouter : « La Badr Army » était magnifique. Nous espérions une belle soirée, un beau combat, et je voulais vous livrer un excellent troisième round… Malheureusement, le combat a été interrompu par un groupe de hooligans qui ont gâché la soirée. Ce genre de comportement n’a rien à voir avec les valeurs du sport ».

Publicité

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

9 marocains révèlent ce qui les poussent à se tourner vers des prostituées

Le passeport marocain donne accès à 23 pays sans visa et se classe 43 ème mondialement

Tu es casablancaise et tu cherches où enterrer ta vie de jeune fille ? On a la solution pour toi

Cet été encore, pas de vacances... alors on improvise

Et pendant ce temps : Le ministre de la Culture veut une version "funky" de l'hymne national

Si tu as plus de 15/20 à ce test, alors tu es certainement étudiant en médecine

Tu cherches un appart ? 12 situations que tu vivras forcément

8 statistiques étonnantes sur les marocains et le porno en 2015

11 signes que tu es un R’bati qui travaille à Casablanca

15 signes qui font de toi un vrai Marocain - 2e partie