fbpx

Japon : un stationnement désormais facilité grâce à des sièges-arrières invisibles

Par le 3 novembre 2012 à 14:00

Les nippons ne cesseront de nous éblouir par la portée illimitée de leurs domaines scientifique et technologique. Tellement ont-ils dépassé l’ère actuelle que nous sommes convaincus qu’il y a le Japon et… le reste du monde.

Publicité

Récemment, l’université tokyoïte de Keio a pu développer la théorie du « camouflage optique » et l’adapter aux banquettes arrières d’une voiture afin de faciliter la marche arrière, et, pourquoi pas, le stationnement.

Cette technique, ayant déjà existé chez les militaires, a vu le jour avec la circulation d’une photo sur internet il y a plusieurs années et où l’on pouvait parfaitement voir un homme portant un imperméable vert permettant de voir « à travers » la personne. Le principe, étant, tout simplement, de filmer le décor se situant à l’arrière d’une personne à l’aide d’une caméra et de le projeter, par la suite, sur le vêtement.

Publicité

C’est en effet ce système qui a été adapté par des universitaires/chercheurs à Tokyo aux sièges arrières d’une Toyota Prius. Résultat : le conducteur peut faire une marche arrière, ou encore stationner, en voyant au clair ce qu’il y a derrière sa voiture.

D’ailleurs, certaines personnes ont trouvé cette technique amusante et ont pris la peine de se défouler avec.

Jeune juriste de 21 ans et originaire de Salé, Sara Ajmi est étudiante en Master de droit à l’Université Mohammed V de Rabat Agdal.

Publicité

Les indémodables

8 monuments marocains resplendissants que vous devriez tous connaître

Voici les 10 genres de parents que chaque enfant pourrait avoir

Tu sais que tu es un cinéphile quand...

Quiz : Quel type d'époux(se) seras-tu ?

10 choses que vous ignorez probablement sur les roux

Voici nos 5 bons plans pour la Saint-Valentin

5 des meilleurs restaurants mexicains à Casablanca

13 choses que les gens qui aiment la lecture détestent

Quiz : Finiras-tu toute ta vie célibataire (avec des chats) ?

Top 5 des activités à pratiquer à Saïdia ce printemps