fbpx

#JusticePourKhadija : Non, ce n’est pas ”juste” une autre histoire de viol

Par le 27 août 2018 à 12:47

L’histoire de Khadija, la jeune fille originaire du douar Oulad Ayad près de Fqih Ben Salah, a fait trembler la toile et a suscité de vives réactions.

Publicité

Plurielle.ma

Depuis quelques jours déjà, au centre de polémiques, cette histoire circule à vitesse grand V sur les réseaux sociaux et fait la Une des journaux.

Instagram.com : Art by Nada

Suscitant colère, indignation, sentiment d’injustice, d’insécurité et de peur… le témoignage de la jeune fille de 17 ans, kidnappée, violée, battue, torturée et tatouée de force par ses tortionnaires n’a laissé personne indifférent. 2 mois d’horreur, 2 longs mois de peur, 2 interminables mois durant lesquels cette jeune fille a été réduite à l’esclavage sexuel, entre les mains de bourreaux à l’animosité féroce.

Publicité

Émus, nombreux sont les internautes qui ont tenu à exprimer leur soutien à la victime par le #JusticePourKhadija. Dans un élan de solidarité, pour venir en aide à cette jeune fille, pétitions et cagnottes ont été lancées en ligne… parce que tous les moyens sont bons pour mettre la lumière sur cet acte barbare et dénoncer ces crimes horrifiants.

Khadija avait d’ailleurs déclaré « je veux que justice soit faite et qu’ils payent pour ce qu’ils m’ont fait subir »et c’est justement l’objectif de ce mouvement lancé sur les réseaux sociaux. En parler pour dénoncer, en parler pour éduquer, en parler… parce que cela mérite que l’on en parle, que l’on débate, que l’on cherche la cause du vice et qu’on le soigne à la source… en parler pour trouver des solutions.

https://twitter.com/LoubnaAmhair/status/1033627471080501248

À l’inverse de ceux qui tirent la sonnette d’alarme pour dire STOP, BARAKA, une autre tendance apparaît… celle du « ah encore une autre histoire de viol parmi tant d’autres« . Une attitude qui malencontreusement signe le désespoir de certains face à une situation qui semble s’aggraver au fil du temps et une culture du viol qui semble normalisée voire banalisée. Un détresse nourri par l’absence de changement notable, une désolation, une déception, une désillusion qui s’exprime souvent par « on a essayé, on en a parlé, et ça n’a rien changé ». 

Effectivement, les internautes marocains n’en sont pas à leur première histoire de viol mais NON, ce n’est pas pour autant qu’il faut arrêter d’en parler… au contraire, quand la société va mal, quand la société souffre de maux qui laissent sans mots, il en va de notre devoir de citoyens de continuer coûte que coûte à dénoncer et à partager les témoignages de l’infime minorité de femmes victimes de viol qui ont eu le courage de s’exprimer. Parce que derrière un seul et unique témoignage de viol se cache des dizaines (des centaines ?) d’autres victimes qui n’ont pas trouvé les mots, qui ont été paralysées par la peur, secouées par le traumatisme, menacées par leurs bourreaux, ou pire encore par leur propre famille (parents, mari…) et qui se sont terrées dans le silence, sombrant dans un mutisme absolu, mortel. Des rescapées inconnues, à demi vivantes mais déjà mortes à moitié.

Non, ce n’est pas « juste » une autre histoire de viol… parce qu’aucune histoire de viol n’est « juste » une histoire de viol. Et si c’était votre mère ? Et si c’était votre soeur ? Votre tante ? Votre cousine ? Votre épouse ? Votre fille ? « Juste » une autre victime de viol, vous croyez ?

Dans le bus, dans les rues, dans leurs propres maisons, la peur et le sentiment d’insécurité sont partout.

Non à la culture du viol.

Non à la banalisation du viol.

Non à la normalisation de la barbarie.

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

15 preuves que tu es un chef cuistot en herbe

11 preuves que les dîners entre amis sont les meilleurs

6 choses qui ne peuvent t'arriver qu'un 1er janvier

Le TOP 20 des musiques de l'année 2000

Pour tout Marocain, le ftour est le meilleur moment de la journée

10 choses inavouables que l'on fait tous sur les réseaux sociaux

Top 15 des excuses qu'on s'invente pour ne pas aller faire du sport

Toujours célibataire ? Voici ce que tu dois faire pendant ce confinement

7 habitudes de Aïd Al-fitr qui vont nous manquer cette année

Cette palette de jus frais à moins de 30 dh à préparer