Le Maroc occupe la 54e position dans le classement de l’Indice de performance environnementale 2018

Par le 27 janvier 2018 à 12:09

Un nouveau palmarès, diamétralement mérité, se dit marocain. Après s’être distingué au classement Best countries 2018 où il finit en 47e position parmi 80 pays, le Maroc s’assigne à nouveau une prouesse requérante.

Publicité

En effet, le Maroc a été élu pour occuper la 54ème position dans le ranking « Environmental Performance Index 2018 » parmi 180 pays. Il est également 3ème à l’échelle de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Publicité

L’Environmental Performance Index, c’est quoi ?

L’EPI ou L’Indice de Performance Environnementale (IPE) est un indice créé afin d’évaluer, comparer et améliorer l’efficacité des politiques environnementales. Cet indice a été décerné pour la première fois en janvier 2006 par des chercheurs des universités américaines de Yale et de Columbia.

Parmi les critères phares et décisifs, prend part l’accès à l’eau potable, l’assainissement, la mortalité infantile et la naturalité (protection des régions sauvages).

Le Maroc, qui a longtemps lutté pour sa réforme environnementale, voit ses efforts, pour le peu, concrétisés. Classé 109ème en 2012, le Maroc gagne 55 places et se positionne en 2018 en 54ème position, avec un score intégral de 63,47/100.

Et même si les indicateurs du classement susdits priment sur une industrialisation colossale, plusieurs pays ont pu enfreindre «l’ordre-établi» et ont pu donc devancer des pays dont l’industrie est à son apogée.

Une année qui commence avec des aveux internationaux, qui reconnaissent les progrès qu’a connu le Maroc les dix dernières années. Un palmarès qui « s’agrandira davantage » d’après les pronostics des sources médiatiques locales, pour le plus grand bonheur des Marocains. Et si d’après les avis qui fusent sur les plateformes et les réseaux sociaux, qui proclament que les efforts fournis ne sont pas suffisants, il est d’équité de reconnaître l’essor marocain à long terme, qui prolifère à vive allure, non plus à la dérive.

Dionysiaque et apollinienne, je suis une éternelle passionnée de littérature, une patriote dans l'âme et un esprit avide de connaissance. Je me ferai un plaisir de cerner votre curiosité en vous associant à mon petit monde, toujours en quête du meilleur pour vous.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Tu sais que tu as le syndrome de la page blanche quand...

18 types de fêtards que nous avons tous déjà rencontré

8 raisons de ne jamais épouser un Marocain

Nous sommes tous des stalkers ?

10 choses qui énervent les Casaouis lorsqu'ils viennent à Rabat

8 rituels d’une fille marocaine après son retour du boulot

Quiz : À quel point es-tu '7amed' ?

10 stars turques que les marocain(e)s adorent

10 idées de cadeaux à offrir aux amoureux de la lecture

Top 5 des pires allergies que l'on ne souhaiterait même pas à son pire ennemi