Les élèves ayant brandi des armes blanches placées en liberté surveillée

Par le 6 mai 2021 à 15:22

Le tribunal de première instance d’Inzegane a décidé de laisser les 6 élèves qui ont brandi des armes blanches (près de Chtouka Ait Baha) retrouver leurs parents. Toutefois, elles seront placées en liberté surveillée pendant une durée de 3 mois.

Publicité

D’après le site d’information Hespress, l’affaire ne sera jugée qu’en juin prochain. Les affaires avaient été placées en garde à vue, puis présentées au procureur du roi du tribunal de première instance à Inezgane. Ensuite, les jeunes femmes ont été placées dans le centre de protection de l’enfance à Agadir, en attendant leur procès.

Publicité

Pour rappel, dans la courte vidéo apparaissaient 6 étudiantes munies d’armes blanches, et en train de menacer en disant des gros mots. Les éléments de la gendarmerie royale de la province Chtouka Ait Baha ont procédé à l’arrestation de ces jeunes femmes, ce jeudi 29 avril. Elles sont poursuivies pour “atteinte à la sécurité des personnes et des biens”.

Selon la même source, les enquêtes préliminaires ont permis d’identifier les filles de la vidéo qui “menaçaient d’autres élèves de la même commune” avec la vidéo en question.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Une journée pluvieuse d'un Casablancais résumée en 10 points

Top 5 des pires méthodes de torture infligées aux femmes dans le passé

15 pensées qui te traversent l'esprit quand tu es dans une salle d'attente

Tu sais que tu détestes ton job quand...

Quiz : Ces 6 questions vont déterminer le type de chocolat que tu es

Cette vidéo d’un père en colère contre ses filles qui ont émigré clandestinement à Sebta va vous briser le coeur

Hommage à Dalal Rachid, celle qui n'a jamais arrêté de Smile to fight

10 choses secrètes que vos mecs vous cachent

7 choses que seul l’épicier marocain est capable de faire

Je suis marocaine, mariée depuis 5 ans et je ne veux pas d'enfants