fbpx

L’ONU au Maroc appelle à « réinventer l’avenir des filles » dans le pays

Par le 10 octobre 2021 à 23:27

 

Publicité

La déclaration de l’ONU intervient à la veille de la journée internationale des filles et appelle à la justification de l’ambitieux Nouveau modèle de développement du Maroc.

Le système des nations unis pour le développement a lancé un appel pour « réinventer l’avenir de chaque fille ». L’appel de l’ONU intervient à l’occasion de la Journée internationale de la fille, célébrée le 11 octobre de chaque année, et s’inscrit dans le cadre de la campagne « réinventer l’avenir pour chaque enfant » lancée le 25 mai.

Publicité

Réinventer l’avenir des filles

Dans le cadre de la campagne, le Système des Nations Unies pour le développement au Maroc appelle à l’adoption d’une vision et d’une approche intégrées pour soutenir et accompagner le programme gouvernemental pour placer la réalisation des droits des filles parmi les priorités qui détermineront le succès des autres objectifs.

Réinventer l’avenir des filles signifie libérer leur potentiel pour façonner leur propre avenir grâce à l’accès à une éducation de qualité, à une couverture sanitaire de base, à des services de protection sociale efficaces et à une participation fonctionnelle, ainsi qu’à des mécanismes d’autonomisation, selon le communiqué du système des Nations Unies publié ce samedi 9 octobre.

Droits de l’enfant

La déclaration a souligné les efforts « louables » du Maroc en faveur des droits de l’enfant. Bien que le pays ait fait des progrès significatifs en termes de promotion et de respect des droits de l’enfant, a-t-il déclaré, les progrès actuels peuvent encore être renforcés par des efforts supplémentaires pour surmonter les défis persistants en matière d’équité et d’égalité.

Les défis sont toujours présents, tandis que les ambitions du Maroc restent dépendantes du renforcement des droits des filles dans le pays, suggère le communiqué. Par exemple, le taux net de scolarisation en 1ère année du secondaire est de 11,2% chez les filles en milieu rural, alors que les filles constituent 76% des jeunes marocains (ni en éducation, ni en formation, ni en emploi).

En matière de mariage des enfants, 31,5 % des femmes mariées, divorcées ou veuves ont été victimes de mariage précoce avant l’âge de 18 ans, 41 % en milieu rural et 26,3 % en milieu urbain.

Ces données concernent près de 30 % des jeunes femmes de moins de 35 ans et près de 27 % chez celles de 35 à 59 ans.

Les conséquences de la pandémie

Quant aux effets de la pandémie de COVID-19 sur les filles et les femmes marocaines, le système des Nations Unies a déclaré « qu’elle a accentué les multiples vulnérabilités des filles, en particulier les filles handicapées, celles nées hors mariage et celles vivant dans des zones rurales isolées ».Le droit à une éducation et/ou une formation de qualité est essentiel pour libérer pleinement le potentiel des filles marocaines et les faire contribuer au développement de leur société, a fait valoir la déclaration de l’ONU.

Il a ajouté que réinventer l’avenir de chaque fille, c’est aussi offrir de réelles opportunités pour faire de l’ambition du pays du nouveau modèle de développement une réalité. «  En 2035, le Maroc sera démocratique dans sa pleine capacité pour donner aux filles le contrôle de leur avenir et libérer leur potentiel, pour vivre dans la dignité au sein d’une société ouverte, diversifiée, juste et équitable », indique le communiqué. En référence aux ambitions à long terme du Maroc, détaillées dans le Nouveau modèle de développement, le communiqué ajoute que le royaume d’Afrique du Nord est en passe de devenir « un pays créateur de valeur qui développe son potentiel de manière durable, partagée et responsable ».

Le Maroc , puissance exemplaire

Capitalisant sur ses avancées significatives au niveau national, le Maroc semble désireux de s’imposer comme une puissance régionale exemplaire, à la pointe des grands défis auxquels le monde est confronté.Mais, précise le communiqué de l’ONU, cette ambition courageuse ne pourra se réaliser pleinement que si le Maroc profite de la contribution de chaque fille.

La déclaration s’est conclue en appelant à l’adoption et à la mise en œuvre rapides d’actions urgentes, conçues dans une perspective intégrée, pour surmonter les défis qui persistent au Maroc, notamment en matière d’éducation, de protection sociale et de couverture sanitaire.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 orientations sexuelles méconnues des Marocains !

10 choses que seules les filles aux cheveux longs comprendront

8 choses à ne pas dire/faire lorsque tu es à l'étranger

8 raisons qui font que les jeunes marocains ne s'intéressent pas à la politique

Les étapes par lesquelles tu passes avant d'acheter un téléphone

8 légendes urbaines totalement fausses

Marocain et Otaku, voici comment expliquer le drama coréen à tes copains

Cet article n'est que pour les employés qui adorent leur boss

Vous rêvez de plages Thaïlandaises ? On a trouvé pareil au Maroc

9 situations que tu as forcement vécues avec tes parents