fbpx

Marrakech : une jeune fille violée se suicide tandis que ses bourreaux sont relâchés

Par le 13 août 2018 à 23:18

Elle s’appelle Nassima, elle est merrakchie, et elle s’est fait sauvagement violer par des criminels. A l’annonce de leur acquittement, la jeune fille prend une décision grave : elle met fin à ses jours. C’est l’association Touche pas à mon enfant qui l’annonce dans un communiqué. La jeune fille serait tombée dans une sévère dépression après les faits, jusqu’à se tenter de se donner la mort plusieurs fois, et réussir à mettre fin à sa vie au final.

Publicité

le360.ma

L’association Touche pas à mon enfant relate un fait divers gravissime. Une jeune fille, ne supportant pas un viol qu’elle a du subir, et l’acquittement de ses bourreaux, s’est donnée la mort dans la région de Marrakech. Elle s’appelle Nassima, et elle est morte à l’âge de 17 ans, alors que le drame eut lieu quand elle avait 15 ans.

Les faits remontent à Janvier 2016. La jeune victime a été kidnappée dans le centre de Marrakech, à place Arssat Al Maache par quatre jeunes criminels âgés de 20 à 23 ans. Ces derniers l’ont emmenée puis séquestrée à Sidi Moussa, dans la banlieue de la ville. Là-bas, ils la violeront et la tortureront avant de la libérer. Nassima était alors âgée de 15 ans.

Publicité

Dans le mois de mars de la même année, les quatre bourreaux sont innocentés par décision de la Cour d’appel de la ville de Marrakech. Ils sont alors relâchés, ce qui provoque une grave dépression chez Nassima. Sa douleur lui devenant insupportable, elle tente de se suicider les 22 et 26 juillet 2016. S’en suivra une troisième tentative le 23 mai 2017. Son ultime tentative fut -malheureusement- la bonne. La jeune femme a fini par se donner la mort, au domicile familial, par pendaison.

Je suis passionné de nutrition et de gastronomie marocaine. Mon combat est de faire reconnaître que les deux sont complémentaires. Je suis également passionné de voyage et de découvertes, mais on dit que la plus belle chose à offrir au monde c'est soi. Alors j'aime les traditions et voue un culte déraisonné pour celles de notre pays.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Qui est Simo Moumen, le DJ marocain qui collabore avec Black Coffee ?

10 bonnes raisons de tomber amoureuse de Assaad Bouab

12 idées de coiffures pour filles flemmardes

10 choses que tous les 'non Casaouis' détestent quand ils vont à Casa

Ces 8 mannequins sont hors du commun

Ftour express : 6 recettes à moins de 30 min pour ceux qui habitent loin de leurs familles

Le Maroc d'autrefois : À quoi ressemblait la femme marocaine ?

7 erreurs à ne pas commettre lors d'un premier rendez-vous

8 signes qui prouvent que tu es dans la Friendzone

10 choses qui te passent par la tête quand tu apprends Photoshop