fbpx

Moncef Slaoui s’excuse auprès de sa victime et promet de travailler sur lui-même

Par le 25 mars 2021 à 10:13

L’ancien chef de l’opération Warp Speed, Moncef Slaoui n’a pas tardé à réagir à son limogeage de la présidence du conseil d’administration de Galvani, suite à une plainte pour harcèlement sexuel. Il a fait une annonce sobre, annonçant qu’il se retire de la vie publique, après les accusations qui lui sont incombées, et il s’adresse à son accusatrice, en lui présentant ses excuses. 

Publicité

Dans un communiqué, diffusé le 24 mars, le scientifique d’origine marocaine déclare : “C’est avec grand regret que je prends acte de la déclaration de GlaxoSmithKline concernant mon limogeage de la présidence du conseil d’administration de Galvani”. Il affirme avoir “le plus grand respect pour [ses] collègues”.

Publicité

“Je suis désolé que mes actions aient mis une ancienne collègue dans une situation inconfortable”, précise-t-il. Et d’ajouter : “Je tiens à m’excuser sans réserve auprès de l’employé concerné et je suis profondèment désolé pour toute détresse causée.”

Moncef Slaoui précise qu’il va travailler dur “pour se racheter avec tous ceux que cette situation a impacté”.

Pour conclure, il annonce son retrait de la scène professionnelle et publique “avec effet immédiat” pour “[se] concentrer sur [sa] famille.”

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 raisons de ne jamais épouser un Marocain

Top 10 des plus belles îles du monde

7 raisons de tomber amoureuse de Youssef Ben Hayoun Sadafi

Voici la liste des médicaments dont le prix a baissé au Maroc

Kays Bouachik : « Nous avons créé Rooit afin de permettre aux jeunes d'être eux-mêmes »

12 signes que tu es un accro à la lecture

Tu sais que t'as été élevé dans une famille d'avocats quand...

Découvrez en photos les femmes de nos joueurs marocains

Les célébrations de l'indépendance dans le monde

10 choses que vous ne saviez pas sur le Maroc