fbpx

Qui est ce marocain qui serait lauréat de l’ENCG et qui aurait détourné 39 millions de dirhams ?

Par le 11 mars 2019 à 13:32

C’est l’une des plus grosses affaires de détournement qui a secoué le Maroc cette semaine et qui continue de faire les choux gras de la presse. 39 millions de dirhams ont été détournés et deux marocains, dont un receveur principal de l’administration fiscale des impôts, seraient impliqués dans cette affaire.

Publicité

 

Publicité

Le présumé coupable « d’abus de confiance, de blanchiment, de faux et usage de faux », se nommerait selon Le 360, Oussama, et serait une personne timide et discrète. Il serait âgé de 32 ans, et lauréat de l’ENCG.

Cet homme serait également marié et aurait deux enfants. Il aurait fait un passage à la banque, et réussi un concours d’accès à la Direction générale des impôts en 2013.

La même source ajoute, dans un papier exclusif, que le présumé coupable aurait été affecté à la RAF de Rabat en 2017, ayant pour mission le recouvrement de recettes fiscales.

Selon les informations rapportées par la MAP qui cite un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, « Oussama », principal suspect dans l’affaire, a versé « de grandes sommes d’argent sur le compte d’une « société de façade » au nom du deuxième prévenu pour imputation de l’excédent d’impôt sur les sociétés. »

Les 39 millions de dirhams ont été dépensés dans « l’achat de fonds immobiliers et mobiliers, alors qu’une partie de ces fonds a été versée dans différents comptes bancaires. »

Selon la MAP, « l’argent liquide détourné a été recouvert par la suite, et les fonds immobiliers ainsi que les voitures acquises avec cet argent ont été saisis. »

Toujours selon Le360, le principal accusé, « se serait absenté du bureau, le jour du crime, suite à un arrêt de maladie de 30 jours et aurait été perturbé quelques jours avant son arrestation. Il aurait également enlevé sa photo de profil sur Facebook tout en changeant son nom ».

L’enquête est toujours en cours afin d’élucider les circonstances de cet incident et de récupérer l’ensemble des fonds détournés.  « Oussama » risquerait jusqu’à 10 ans de prison ferme.

 

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

Et si Harry Potter se déroulait au Maroc ?

Quiz : Sauras-tu reconnaître l'image marocaine à chaque fois ?

Les 7 plats les plus dangereux au monde

Ce qu'elle veut vraiment dire par : 'Je ne veux pas d'une relation'

8 films pour un weekend parfait - 2ème édition

Top 10 des plus belles îles du monde

Tu sais que tu fais la navette quand...

8 mensonges qui sortent naturellement de la bouche des marocains

Amoureux du Maroc, voici 14 comptes Instagram qui vous laisseront sans voix

Native Advertising : 10 bonnes raisons de choisir Welovebuzz