Tiznit : une disparition mystérieuse de 2,8 millions de dirhams d’une banque

Par le 29 mars 2022 à 15:14

Une gérante d’une banque et un commissaire de police avec qui elle entretenait une relation sont impliqués dans cette affaire de détournement. Rapporte H24info.

Publicité

Il s’agit d’un commissaire de police et d’une jeune femme qui dirigeait une agence bancaire à Tiznit, impliqués tous les deux dans une opération de détournement de fonds.
L’enquête préliminaire a permis de visionner les images des caméras de surveillance de la banque en question. Les images, partagées par ailleurs sur les réseaux sociaux, montrent le commissaire accusé en train de recevoir d’importantes sommes d’argent des mains de la directrice de l’agence.
La jeune femme, avec qui le prévenu entretenait une relation amoureuse, a même laissé son compagnon accéder à la caisse de l’agence ainsi qu’à son bureau personnel. Le commissaire aurait quitté son bureau avec en sa possession plus de 20 millions de centimes de dirhams.
Ce dernier aurait menacé sa compagne, divorcée et mère d’un enfant, de révéler leur relation au grand jour. La jeune femme avait peur de perdre la garde de son enfant s’il venait à mettre ses menaces à exécution. Elle aurait ainsi céder au chantage du commissaire et serait allée jusqu’à vendre sa maison pour répondre à ses requêtes récurrentes d’argent.
Au total, les fonds détournés son estimé à plus de 2,88 millions de dirhams.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a ouvert une enquête pour des « soupçons de détournement de fonds publics » de cette agence. Les deux prévenus ont été placés en garde à vue, dans le cadre de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet chargé des crimes financiers pour déterminer leur degré d’implication dans ces crimes et les motifs ayant mené à la commission de ces actes criminels.
La DGSN a aussi décidé de suspendre provisoirement le commissaire de police considéré comme le principal suspect, qui exerçait à la préfecture de police d’Agadir.

Publicité

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Photos : Un "zoo humain" où on exposait les personnes malformées

6 choses que tu vis quand tu es dans une relation à distance

Top 10 des pays dont on ne connaît pas le vrai nom

15 signes qui font de toi un vrai Oujdi

10 situations de Game of Thrones qui coïncident avec le Back-to-school au Maroc

Tu sais que tu es un 'zmagri' quand...

10 comptes Instagram de jeunes Marocaines à suivre de toute urgence

18 personnes typiques que tu rencontres à la fac

Vous rêvez de plages Thaïlandaises ? On a trouvé pareil au Maroc

Les twittos marocains les plus drôles qu'il faut absolument suivre