fbpx

Un film documentaire marocain a été primé au London international filmmaker festival

Par le 24 mars 2021 à 15:55 - 37 réactions

Le film documentaire «Amghar» du réalisateur marocain Bouchaib El Messaoudi a remporté le prix du Meilleur film documentaire en langue étrangère au London international filmmaker festival. L’événement s’est tenu du 15 au 19 mars, indique la MAP.

Publicité

Le film “Amghar” (d’une durée de 61 minutes) parle d’un aspect du patrimoine culturel marocain incarné par le personnage d’Amghar (le sage) qui joue plusieurs rôles pour résoudre les multiples problèmes et conflits entre les habitants, a précisé le réalisateur auprès de la MAP.

Publicité

Le documentaire dépeint également la vie quotidienne de différentes catégories de personnes, et la philosophie de la coexistence entre eux en faisant appel à la sagesse d’«Amghar», l’homme honnête, juste et altruiste, a précisé le réalisateur. Le documentaire met également en lumière les conditions que tout «Amghar» doit remplir afin d’accomplir efficacement sa mission.

Ce documentaire a été choisi pour concourir pour les prix de ce genre cinématographique, avec sept autres films lors de la 10ème édition du Festival du film africain de Louxor, en Égypte.

Le film a été produit par la société Créativité pour la production audiovisuelle.

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Design : Top 10 des tables basses les plus oufissimes

Les 13 frontières les plus impressionnantes

Cet été, allez à la découverte de la plage la plus colorée du Maroc

6 endroits à visiter au Maroc pendant l'hiver

6 avant-après de Marocains qui ont fait le buzz sur Youtube

Top 10 des excuses pour éviter de sortir avec tes potes en fin du mois

5 recettes de cocktails sans alcool

10 fois où les Français auraient dû arrêter le français

7 types de personnes qu'on trouve dans un groupe de famille WhatsApp marocain

5 bonnes raisons de ne pas louper le Festival international du Cinéma d'auteur de Rabat