fbpx

Une publicité pour la diminution de déchets jugée sexiste

Par le 8 mars 2014 à 13:59

Le conseil général de la Moselle (petite ville française) a lancé une campagne publicitaire pour inviter les gens à diminuer leurs déchets, et les sensibiliser au tri de leurs ordures. Comment ? En adoptant un régime minceur.

Publicité

Une publicité qui n’est pas passée inaperçue puisqu’elle a été jugée sexiste.  Les militantes trouvent que la femme a été comparée à des ordures dans cette publicité, chose qui est intolérable, même si la version masculine de la pub existe.

626037-version-homme

Publicité

Le conseil général concerné n’a pas tardé à présenter, via un communiqué, ses excuses à toutes les personnes qui se sont senties agressées par ladite publicité, et à expliquer qu’il est souvent nécessaire d’utiliser des images qui interrogent le public visé. « L’image choisie pour cette campagne ne symbolise pas un buste de femme (ni un buste d’homme sur une autre affiche) mais bien l’idée du Régime minceur qu’il est indispensable de promouvoir pour diminuer nos déchets. »

Les excuses du conseil général n’ont pas eu leur effet. Les militantes vont déposer plainte et l’affaire sera portée à un jury de déontologie publicitaire.

Étudiante en gestion ayant un goût pour les chiffres. Avide de découvertes musicales et littéraires. Une jeune maladroite qui vit de livres et de poésie. Grande rêveuse et petite amoureuse de chocolat.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

11 phrases qu'un marocain dit s'il n'est pas intéressé par toi...

Quiz : Quelle chanson marocaine es-tu ?

6 astuces pour bien faire ses courses sans se ruiner !

14 choses à dire à ton/ta colocataire avant la rentrée

Tu sais que tu as grandi au Maroc si tu as mangé 16 de ces 19 plats

5 petites astuces pour atténuer la douleur lorsque tu as tes menstruations

Top 25 de ces événements absurdes sur Facebook

5 façons insolites d’utiliser le masque par les Marocains

10 choses que les Marocains faisaient avant l'apparition des smartphones

10 bonnes raisons de continuer à fumer