fbpx

Grand Prix Hassan II : La chute des Titans

Par le 8 avril 2022 à 11:45

Cette journée de matchs à Marrakech n’a pas été de tout repos. Pourquoi faire des pronostics quand on a la magie du moment ? Les surprises ont été rendez-vous en ce jeudi de tournoi.

Publicité

Andujar freiné par Goffin

Jean Baptiste Liotard

L’Espagnol, à la maison à Marrakech , perd face à un Goffin en forme. Après trois victoires au Grand Prix Hassan II et après avoir été finaliste en 2019, Pablo Andujar est en difficulté face à un joueur appliqué et efficace. Un jeu d’une grâce et d’une précision où les deux joueurs se sont battus point par point, parce que chaque seconde compte. A base de break et debreak, d’échanges passionnés, de coups de génie, les deux joueurs s’en donnent à cœur joie face à un public conquis dès les premières secondes du match. Face aux rebonds hauts de l’Espagnol, le timing était difficile à trouver pour le Belge. Face à la difficulté du jeu, il trouve un moyen de prendre l’avantage dans un dernier set qu’il maîtrise et qu’il gagne. Le match s’est résumé à un 5-7, 7-6(4), 6-3 en faveur de David Goffin, bien sûr.

Gasquet sous son meilleur jour, sous son meilleur jeu

Publicité

 

Le joueur français, aux nombreux fans Marrakchis, signe un beau retour sur terre battue à Marrakech. Ce jeudi, il vient à bout du jeune Russe Pavel Kotov, puisque l’expérience est souvent plus sévère et efficace que la fougue et la fraîcheur . En effet, le français prouve qu’il domine son adversaire issu des qualifications dès le début du match en concluant une première manche à 6-3. Richard Gasquet entame bien son entrée de match en menant 3-0
Face au Russe qui revient au score en égalisant pareil dans une seconde manche bien rythmée. Le troisième set décisif a vu le Français sauver trois balles de break d’entrée tout en restant en forme pour mener la danse. Il signe le break décisif à 4-3 sur un jeu blanc, avant de conclure sur un nouveau jeu blanc et décrocher son billet pour les quarts. En prime : un tonnerre d’applaudissements d’un public conquis et heureux.

Au revoir Félix

Jean Baptiste Liotard

Tête de série numéro 9, héros de cette édition, Félix Auger-Aliassime connaît le même sort que Zverev en 2019. Il s’incline face à un outsider et pas des moindres : le Slovaque Alex Molčan. Il attaque d’emblée et dès les premières minutes du match, l’on comprend que le numéro 9 mondial risque de passer un sale quart d’heure. Le Slovaque break le Canadien pratiquement d’entrée de jeu en dominant le premier set 6-4. Felix Auger-Aliassime, plein de ressources, revient illico presto dans une seconde manche rapide 6-2 en maîtrisant les points importants et en s’emparant des services de son adversaire. Le troisième set sera plein de surprises. Imprévisible, les deux joueurs se sont battus avec les tripes. Un set qui va durer 78 minutes et qui va se conclure en tie break 7-9.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 choses que vous ignorez probablement sur Prison Break

12 objets que seul un vrai Marocain possède

Top 6 des discours les plus célèbres de l'histoire

Ces belles choses qui coïncident avec ta période d'exams

Qu'est-ce qui fait de 'L'orange amère' l'un des films préférés des Marocains ?

11 merveilles qui font le bonheur de tout étudiant

5 choses qui font qu'on déteste les dimanches

9 bonnes raisons de voyager à Ifrane cet hiver

12 choses qui se passent quand tu assistes à ta cérémonie de remise des diplômes

5 faits historiques encore plus terrifiants que Game of Thrones