fbpx

8 raisons qui nous font détester notre chère Casablanca

Par le 13 avril 2014 à 19:48 - 148 réactions

Photo par @Foutographe

Casablanca, cette grande ville marocaine qu’on a toujours adoré, mais qui, durant ces dernières années, nous donne plus en plus de raisons de la fuir que de l’aimer. 10 raisons qui nous font détester notre chère Casablanca.

Publicité

1. L’insécurité

Que vous parliez d’un vol ou d’un viol à Casablanca, nul ne sera surpris. Il est connu que pour « survivre » à Casablanca, il faut éviter les endroits vides, ne pas parler au téléphone dans la rue, et ne pas se prendre pour John Cena lorsqu’on se fait agresser.

Récemment, le phénomène du « Tcharmil » aurait pour le moins préoccupé et mobilisé les « hauts responsables » et les « autorités compétentes » de Casablanca. Le préfet de Casablanca aurait sauté, mais ce n’est pas pour autant très étonnant puisque les exemples de victimes du « Tcharmil » sont légion. Rien que durant ce dernier mois, Farida Berrada, une dame âgée de 70 ans, a été victime d’une agression mortelle à l’entrée de Casablanca. Un quinquagénaire a été littéralement égorgé dans son magasin à FranceVille. Trois cambrioleurs, munis d’armes blanches, ont attaqué un salon de coiffure pour femmes situé à côté de *tenez-vous bien* la direction générale de la sûreté nationale de Casablanca. Des exemples parmi tant d’autres. Sans oublier cette bande de « potes » qui se prennent en photo épée dans une main, hâche dans une autre et n’hésitent pas à partager cette prouesse sur Facebook.

Publicité

casablanca-tcharmil tcharmil-casablanca tcharmil

2. Les embouteillages

Embouteillage-auto-route-casablanca

Une circulation pénible, des klaxons de partout, des bouchons impossibles. Un grand classique à Casablanca.

3. Le Klaxon

casa-klaxon

Les Marocains (pas que Casaouis, mais surtout Casaouis) ont développé différentes « formes » de Klaxon. Tu peux dire « Bonjour » avec un Klaxon. Tu peux draguer dans la rue avec un Klaxon. Après un match de foot, on fait même la fête avec un Klaxon…

Vous l’avez peut-être remarqué, nous avons volé toutes nos blagues au talentueux Youssef Ksiyer que vous pouvez voir le 12 Juin 2014 à Dar Takkafa, au Marrakech du Rire.

4. Les vendeurs de fleurs/chewing-gums devant Mégarama

vendeurs-fleurs-chewing-gum-megarama

Petite précision à ce sujet: ce n’est évidemment pas les vendeurs eux-même qui nous dérangent, mais plutôt le fait qu’ils passent leurs journées à vendre des fleurs ou des chewing-gums au lieu d’être scolarisés. On adore les enfants, et on adorerait les voir tous aller chaque jour à l’école, sans être dans l’obligation de vendre à la sauvette.

5. L’odeur du marché l’Hjajma

marche-hjajma-odeur

Tout Casaoui sait qu’à même des centaines de mètres du Marché l’Hjajma, l’odeur est juste insupportable.

6. L’après Derby Wydad – Raja

vandalisme-wydad-raja wydad-violence Bus-wydad-raja-casablanca WAC-FAR-hooliganisme stade-casablanca

Les photos parlent d’elles-mêmes.

7. La gare Casa Port

C’est quand qu’ils vont la rénover cette gare ?

07_big

8. Le harcèlement sexuel

Pas qu’à Casablanca, mais dans tout le Maroc.

taharroch harcelement-sexuel-maroc

Fondateur de Welovebuzz.com depuis 7 ans. Je veille, avec une superbe équipe qui accompagne l'aventure, à vous proposer le meilleur du web.

Publicité

Les indémodables

7 preuves que les chats sont maléfiques

20 magnifiques clichés historiques du XXe siècle

Quiz : Tu crois être un vrai mangeur de Tacos ? On te met au défi

5 grandes raisons pour lesquelles Jul nous est détestable

18 types de fêtards que nous avons tous déjà rencontré

10 choses que font les petits enfants et que l'on adore

Quand les minions décrivent parfaitement ta vie

Messieurs, voici 5 petits détails vestimentaires qui font craquer les femmes

Najlae et Rajae, ces deux mécaniciennes marocaines qui défient les stéréotypes...

Tu sais que tu as le syndrome de la page blanche quand...